Les équipementiers automobiles plongent en Bourse après la publication des résultats de Faurecia et Plastic Omnium

Extrait du film Inception. YouTube/The Tykjen

Faurecia et Plastic Omnium sont à la peine à la Bourse de Paris. Les deux titres chutent après la publication des résultats semestriels, le premier perdant 5,28% et le second 3,60%, à 11h vendredi 20 juillet. 

Dans leur sillage, l'équipementier automobile Valeo lâche également 1,85%, à 11h05.

Les résultats de Faurecia sont pourtant positifs. Le groupe a fait part d'un chiffre d'affaires de près de 9 milliards d'euros au premier semestre 2018, en progression de 10,9% à taux de change constants. Il a aussi dégagé une marge opérationnelle en hausse de 40 points de base, à 7,2%. 

L'équipementier, détenu à 46,34% par PSA, a en outre revu ses objectifs financiers annuels à la hausse. La direction table désormais sur une croissance des ventes de 8% à taux de change constants, contre 7% auparavant, et sur une marge opérationnelle d'au moins 7,2%, contre 7% jusqu'ici.

Mais ce n'est pas suffisant pour convaincre le marché. "Faurecia a publié des chiffres solides ce matin, comme nous l'anticipions. Toutefois, l'ampleur de la révision à la hausse peut sembler trop prudente aux yeux des investisseurs", commente dans une note l'établissement financier Oddo. 

Les décisions de l'Amérique de Donald Trump sur une éventuelle taxation des importations d'automobiles aux Etats-Unis font planer une incertitude sur le secteur. "On a une année 2018 qui va encore être excellente, mais on a du mal à avoir une vision claire sur les conséquences possibles d'une guerre commerciale", confie Flavien Neuvy, directeur de l'observatoire Cetelem de l'automobile, à Business Insider France.

Cours de l'action Faurecia, à 11h, vendredi 20 juillet 2018. Investing.com

"Personne ne sait quel sera l'impact de la guerre commerciale et des différentes difficultés auxquelles nous aurons à faire face au second semestre, et je pense qu'il est important de ne pas survendre la croissance attendue sur la période à venir", a estimé pour sa part Patrick Koller, le directeur général de Faurecia, lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. 

Du côté de Plastic Omnium, le chiffre d'affaires s'est élevé à 3,82 milliards d'euros au premier semestre, en repli de 1,9%, mais les ventes progressent de 4,8% à périmètre et taux de change constants. Le bénéfice net est quant à lui en hausse 9,4%, à 230 millions d'euros.

L'entreprise s'est recentrée sur l'automobile après la signature d'une option de vente jeudi pour son activité historique de conteneurs d'ordures ménagères. Il cède ainsi son activité "environnement" à un consortium composé de Latour Capital et Bpifrance. 

Le titre Plastic Omnium recule, même si, là encore, les perspectives du groupe sont positives. La direction a en effet confirmé tabler sur des résultats en progression, pour l'ensemble de l'année 2018, et vise un chiffre d'affaires de 9 milliards d'euros, contre 8 milliards en 2017.

Cours de l'action Plastic Omnium à 11h, vendredi 20 juillet 2018. Investing.com

Par ailleurs, Plastic Omnium prévoit d'ouvrir sept nouvelles usines au cours des douze prochains mois, dont deux nouveaux sites de production aux Etats-Unis, deux usines de pare-chocs en Chine et une usine au Maroc pour équiper PSA. 

"Ces usines ne font que confirmer que l'année 2019 va être une année d'accélération de notre activité", a déclaré Jean-Michel Szczerba, codirecteur général de l'équipementier automobile.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le secteur automobile accélère en Bourse après les déclarations de l'ambassadeur américain en Allemagne

VIDEO: Voici à quoi pourrait ressembler le futur d'Apple