Epic Games

  • Le jeu phénomène Fortnite vient de recevoir 100 millions de dollars en dotations de la part d'Epic Games pour faire son entrée dans le monde des compétitions de jeux vidéo.
  • C'est une somme très importante pour le monde des compétitions professionnelles de jeu.

Fortnite, le plus grand et le plus populaire jeu vidéo gratuit du moment, vient de recevoir 100 millions de dollars de dotations pour sa première compétition professionnelle d'eSport.

L'investissement fait par Epic Games, le développeur de Fortnite, signifie qu'il y aura 100 millions de dollars de prix en cash pour les compétitions Fortnite, qui commenceront dans quelques mois. Dans le secteur du jeux vidéo de compétition, cette cagnotte est importante. Mais c'est logique pour un phénomène qui rapporte 223 millions de dollars par mois, selon SuperData.

Dans un article sur le site d'Epic Games, l'équipe de Fortnite a écrit: "Nous entrons dans les compétitions professionnelles de jeux de manière significative, mais notre approche sera différente — on veut être plus inclusif, et se concentrer sur le plaisir de jouer et de regarder le jeu."

Avec le succès fou de Fortnite, ainsi qu'une énorme somme pour les dotations, le jeu devrait être un des plus attractif dans l'eSport.

Après la dotation considérable de Fortnite, la plus importante somme investie pour les récompenses d'une compétition de jeux vidéo était celle du circuit professionnel international eSport de Dota 2, qui a eu une cagnotte de 23 millions de dollars l'année dernière selon ESPN.

Fortnite Battle Royale a séduit environ 45 millions de joueurs à travers le monde, sur de nombreux terminaux — PlayStation 4, Xbox, PC, Mac ou encore iPhone. Le jeu arrivera sur Android à la fin de l'été. Et c'est complètement gratuit.

Version originale: Katie Canales/Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Antoine Griezmann a célébré son but avec une danse tirée de Fortnite lors de la victoire de l'Atletico face à Marseille

VIDEO: C'est en partie notre faute si les punaises de lit se multiplient — voici pourquoi