Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Il y a 1 chance sur 5 que le smartphone que vous avez acheté en Chine soit un faux

Il y a 1 chance sur 5 que le smartphone que vous avez acheté en Chine soit un faux
© REUTERS/Adriano Machado

La contrefaçon n'est plus l'apanage de la maroquinerie, de l'habillement ou des montres de luxe.

Elle touche depuis plusieurs années la technologie.

Selon une étude de l'OCDE repérée par Les Echos, un smartphone vendu sur cinq dans le monde est un faux.

Pour les consoles de jeux vidéo, ce ratio monte à un sur quatre.

En moyenne, 6,5 % des biens liés aux technologies de l’information et des communications (TIC) échangés dans le monde sont des produits de contrefaçon, indique le rapport après une analyse des données douanières en 2013.

Les auteurs évaluent à 143 milliards de dollars ce marché parallèle.

Les batteries des smartphones, les chargeurs, les cartes-mémoires, les cartes à bande magnétique, les disques statiques et les lecteurs audio sont de plus en plus concernés par les faux.

"En raison de leur valeur et de l’engouement qu’ils suscitent, les smartphones et les accessoires TIC sont devenus des cibles lucratives pour les contrefacteurs", note le rapport.

En 12 ans, les exportations mondiales de biens du secteur des TIC ont augmenté de 6 % par an entre 2001 et 2013 pour atteindre 1600 milliards de dollars.

La Chine arrive en tête, rassemblant un tiers des exportations. Le pays est également identifié comme la première source de faux dans le monde dans le domaine des TIC.

Découvrir plus d'articles sur :