Facebook a dépensé des sommes folles pour la sécurité de Mark Zuckerberg

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. Reuters

Assurer la sécurité de Mark Zuckerberg est devenu bien plus cher après l'année infernale qu'a passé Facebook. Dans un document de la Securities and Exchange Commission, le réseau social a révélé la rémunération totale de son PDG pour la période de 12 mois terminée le 31 décembre 2018. Même s'il ne touche qu'un salaire de 1 dollar, le coût de Mark Zuckerberg a plus que doublé, passant de 9,1 millions de dollars (8 millions d'euros) en 2017 à 22,6 millions de dollars (environ 20 millions d'euros) l'an dernier. La principale raison est la suivante : les coûts pour assurer la sécurité de Mark Zuckerberg.

2018 était une année mouvementée pour Facebook, au cours de laquelle Mark Zuckerberg a dû faire plusieurs fois ses excuses pour des désastres tels que la violation massive des données de Cambridge Analytica, les mauvaises informations et des interférences électorales par des acteurs mal intentionnés. Par conséquent, Facebook a dépensé près de 10 millions de dollars (8,84 millions d'euros) dans la protection personnelle du milliardaire, tant à son domicile que lors de ses voyages. Il s'agit d'une hausse de près de 2,5 millions de dollars (2,2 millions d'euros) par rapport à 2017. C'est également près du double de ce que l'entreprise a dépensé en 2016.

À lire aussi : La direction de Facebook ressemble à la cour de Game of Thrones, estime son ancien monsieur sécurité

De plus, la facture pour la sécurité de Mark Zuckerberg comprenait une "déduction fiscale" de 10 millions de dollars (8,84 millions d'euros) pour "couvrir les coûts supplémentaires" associés à la protection, non seulement du PDG, mais aussi de sa famille. Mark Zuckerberg est marié à Priscilla Chan et ils ont deux enfants ensemble.

Amazon a seulement dépensé 1,6 million de dollars (1,4 million d'euros) pour la sécurité de Jeff Bezos. Alex Wong/Getty Images

À titre de comparaison, Jeff Bezos, DG d'Amazon, n'a reçu que 1,6 million de dollars (1,4 million d'euros) pour assurer sa sécurité, selon un rapport publié cette semaine. La rémunération de Dara Khosrowshahi, DG d'Uber, comprenait 2 millions de dollars (1,77 millions d'euros) pour la protection, a révélé le dépôt du PAPE de l'entreprise. Dans le dépôt auprès de la SEC, Facebook a admis que Mark Zuckerberg est souvent le paratonnerre de Facebook. En tant que visage de l'entreprise, lorsque ses 2 milliards d'utilisateurs se sentent mécontents, c'est Mark Zuckerberg qui est visé.

"Il est synonyme de Facebook et, par conséquent, les sentiments négatifs à l'égard de notre entreprise sont directement associés à Mark Zuckerberg et lui sont souvent transmis", a déclaré Facebook. Dans une déclaration envoyée au Financial Times, la société a ajouté : "Mark Zuckerberg est l'un des dirigeants les plus connus au monde, en grande partie en raison de l'ampleur de notre base d'utilisateurs et de notre exposition continue à l'attention des médias, des lois et des réglementations mondiales."

Un garde 24 heures sur 24, une vitre pare-balles et un chauffeur permanent

Rob Price de Business Insider a publié en mars une enquête sur l'armée de 6 000 personnes de Facebook, qui protège discrètement Mark Zuckerberg et les 80 000 employés de l'entreprise dans le monde. Il révèle comment des milliers de personnes tentent chaque semaine d'accéder au siège social de Facebook à Menlo Park pour, entre autres, rencontrer Mark Zuckerberg. Selon une rumeur persistante, il y aurait aussi un "toboggan de secours" secret qui lui permettrait d'évacuer le bâtiment rapidement, bien que l'information n'ait pas été vérifiée.

Voici un aperçu du fonctionnement des opérations de sécurité de Mark Zuckerberg à partir de l'enquête menée par Business Insider en mars (elle a été légèrement modifiée pour plus de clarté) : "Des agents de protection armés montent la garde en permanence à l'extérieur de ses résidences protégées dans la région de la baie (dont au moins l'une d'entre elles possède également une chambre forte). S'il va dans un bar, son équipe passera à l'avance pour s'assurer que c'est sûr. Ils examineront tous les nouveaux médecins ou entraîneurs s'il veut s'adonner à un nouveau passe-temps. Il est conduit partout.

Sheryl Sandberg, directrice des opérations de Facebook. Reuters

"Pendant les réunions d'entreprise, les membres de la garde prétorienne de Mark Zuckerberg sont assis à l'avant de la salle et éparpillés dans la foule, au cas où un employé essaierait de le brusquer. Ils portent des vêtements civils pour se fondre dans la masse des employés non surveillés. Les bureaux de Facebook sont construits au-dessus d'un parking pour les employés, mais il est impossible de se garer directement sous le bureau de Mark Zuckerberg, à cause des risques de possibles bombes dans les voitures. Il a aussi accès à une grande salle de conférence vitrée au milieu de l'espace près de son bureau, avec des fenêtres pare-balles et un bouton d'alarme."

Il a également été révélé dans le rapport de Facebook auprès de la SEC, que les coûts de surveillance de Sheryl Sandberg, la directrice des opérations, ont aussi légèrement augmenté, passant de 2,7 millions de dollars (2,39 millions d'euros) en 2017 à 2,9 millions de dollars (2,56 millions d'euros) l'an dernier. Facebook a également dépensé près d'un million de dollars dans un avion privé pour son chef de l'exploitation.

Version originale : Jake Kanter/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ceux qui vont s'enrichir le plus grâce à l'introduction en Bourse d'Uber

VIDEO: Voici un musée dédié aux échecs — on peut y trouver un jeu de société Donald Trump et des lasagnes Colgate