Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook a laissé 100 développeurs accéder aux données personnelles des membres de groupes de sa plateforme

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook a laissé 100 développeurs accéder aux données personnelles des membres de groupes de sa plateforme
© Wikipedia Commons

Plus d'un an après la décision de Facebook de limiter la quantité de données personnelles que des tiers pouvaient voir, l'entreprise a constaté que certains développeurs d'applications avaient encore accès aux données des personnes par le biais des groupes Facebook. Dans le sillage du scandale de Cambridge Analytica, Facebook avait renforcé ses règles sur les données personnelles auxquelles les développeurs d'applications peuvent accéder. Suite aux changements majeurs apportés en 2018, l'accès des développeurs d'applications aux groupes a été limité au contenu, par opposition aux données des individus appartenant à ces groupes comme les noms et les photos de profil.

Dans un message publié sur le blog de Facebook, Konstantinos Papamiltiadis, directeur des partenariats, a admis que cette nouvelle règle n'avait pas été appliquée complètement. Environ 100 développeurs d'applications ont conservé l'accès aux données personnelles des membres du groupe, bien que Konstantinos Papamiltiadis ait dit que Facebook les avait maintenant supprimées. Konstantinos Papamiltiadis a affirmé qu'il n'y avait "aucune preuve d'abus", mais qu'au moins 11 de ces développeurs avaient accédé aux données au cours des 60 derniers jours. Facebook leur a demandé de supprimer toutes les données importantes.

A lire aussi — Twitter bannit les publicités politiques, un gros coup de com' à moindre frais

Il n'a donné aucun nom d'application, mais a précisé qu'il s'agissait "principalement d'applications de gestion des médias sociaux et de streaming vidéo, conçues pour permettre aux administrateurs des groupes de gérer plus efficacement leurs groupes et aider les membres à partager des vidéos avec leurs groupes". Il n'a pas non plus indiqué quelles données personnelles ont été consultées. Contacté par Business Insider US, un porte-parole de Facebook n'a pas donné de détails supplémentaires.

Version originale : Isobel Asher Hamilton / Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :