Tencent voulait acquérir WhatsApp mais, pendant que son patron subissait une opération, Mark Zuckerberg s'en est emparé pour 19Mds$

Facebook

Facebook a surpris tout le monde lorsqu'il a acheté WhatsApp, en 2014, pour la considérable somme de 19 milliards de dollars.

WhatsApp, qui débutait sa montée en flèche avec des millions d'utilisateurs à travers le monde était courtisé par d'autres entreprises tech en vue d'un possible rachat. 

Un des candidats était le géant internet chinois, Tencent, l'inventeur de WeChat.

Dans une interview récente avec Bloomberg Businessweek, le DG de Tencent, Ma Huateng, révèle que son entreprise était sur le point de conclure le rachat de WhatsApp lorsqu'il a eu une blessure au dos. Étant donné son implication personnelle dans l'accord, son opération chirurgicale à retardé les négociations, permettant à Mark Zuckerberg de Facebook de s'emparer de WhatsApp:

"Au début de l'année 2014, Tencent désirait acheter le service de messagerie instantanée WhatsApp. Cette acquisition aurait surpris le monde et aurait donné à Tencent une portée mondiale instantanée. Mais aux dernières étapes de l'accord, Ma à dû subir une opération chirurgicale qui a retardé sa visite à Silicon Valley pour les négociations avec le fondateur Jan Koum. Mark Zuckerberg en a profité pour mettre la main sur WhatsApp pour 19 milliards de dollars, soit plus de deux fois ce que Tencent était prête à offrir."

Le reste appartient à l'histoire.

Version originale: Alex Heath/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook est condamné à une amende de 110 M€ pour avoir trompé Bruxelles lors du rachat de WhatsApp

VIDEO: Voici un nouveau robot japonais — une épouse virtuelle censée tenir compagnie aux célibataires du pays

Contenu Sponsorisé

La grande distribution connaît une importante mutation, E.Leclerc souhaite encourager les projets qui y répondent

  1. C'est la dur loi du business ! Tant mieux pour whatsapp qui a doublé son prix de vente.

Laisser un commentaire