Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook a une nouvelle exigence pour s’inscrire sur Messenger

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook a une nouvelle exigence pour s’inscrire sur Messenger
© Flickr/Janitors

Alors qu'on prête à Mark Zuckerberg l'envie de fusionner les applications Instagram, WhatsApp et Messenger, Facebook vient d'accentuer les spéculations sur cette possibilité en incluant une nouvelle obligation pour utiliser Messenger. Le site Venture Beat a remarqué que Facebook a discrètement supprimé la possibilité de s'inscrire sur la messagerie Messenger avec un simple numéro de téléphone comme il était possible de le faire depuis 2015. Facebook Messenger acceptait aussi une photo ou un nom. Désormais, les nouveaux membres devront créer un compte Facebook.

L'entreprise de Menlo Park, en Californie, a confirmé l'information auprès de Venture Beat. "Si vous êtes nouveau sur Messenger, vous remarquerez que vous avez besoin d'un compte Facebook pour discuter avec vos amis et vos proches ", a déclaré un porte-parole auprès de Venture Beat. "Nous avons constaté que la grande majorité des personnes qui utilisent Messenger se connectent déjà par le biais de Facebook et nous voulons simplifier le processus. Si vous utilisez déjà Messenger sans compte Facebook, vous n'avez rien à faire."

A lire aussi — WhatsApp teste l'envoi de messages éphémères

Avec cette nouvelle exigence, Facebook en sait toujours plus sur ses utilisateurs, auxquels il souhaite offrir la possibilité de s'envoyer des messages, quelque soit la plateforme, avec un cryptage de bout-en-bout des messages. Si cette fonctionnalité est déjà présente par défaut sur WhatsApp, elle est disponible en option sur Messenger et totalement absente d'Instagram. Réunis, WhatsApp, Messenger et Instagram cumulent près de 3,8 milliards d'utilisateurs. Le but de la manoeuvre est évidemment aussi commercial : ces passerelles offriraient de nouvelles possibilités aux annonceurs publicitaires.

Mais le rapprochement entre les trois applis inquiète les législateurs, notamment en matière de respect des règles anti-trusts et de la vie privée des utilisateurs. L'Agence fédérale de la régulation du commerce (FTC) réfléchit ainsi à la possibilité de déposer une injonction pour empêcher le géant de lier son service de messagerie WhatsApp avec les chats d'Instagram et de Facebook.

Découvrir plus d'articles sur :