Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook annule tous ses grands rassemblements jusqu'en juin 2021

Facebook annule tous ses grands rassemblements jusqu'en juin 2021
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg © AP

Selon Mark Zuckerberg, Facebook adopte une approche délibérément lente pour le retour au travail de ses employés. Dans une publication sur Facebook jeudi 16 avril, le PDG du réseau social a déclaré que les dizaines de milliers d'employés de l'entreprise ne retourneraient pas dans leurs bureaux avant fin mai au plus tôt. "Nous allons exiger que la grande majorité de nos employés télétravaillent au moins jusqu'à fin mai afin de créer un environnement plus sûr à la fois pour nos employés qui effectuent des tâches essentielles et qui doivent être au bureau, et pour tous les autres membres de nos communautés locales", a écrit Mark Zuckerberg.

La transition de Facebook vers le télétravail s'est faite relativement facilement, grâce à son infrastructure numérique sophistiquée. L'entreprise affirme désormais qu'elle veut s'assurer que les personnes qui ont été les plus fortement touchées par la pandémie de coronavirus puissent utiliser les infrastructures publiques en priorité. "Nous savons que la plupart des gens ne peuvent pas travailler à domicile aussi facilement qu'un grand nombre de nos employés", a écrit Mark Zuckerberg.

"Nous savons également que lorsque la société commencera à sortir du confinement, cela se passera par vagues successives pour s'assurer que les personnes qui retournent au travail puissent le faire en toute sécurité et que nous réduisions au minimum la possibilité de futures épidémies", a-t-il ajouté.

Et les employés de Facebook qui ne se sentent pas à l'aise à l'idée de revenir au bureau pourront continuer à télétravailler au moins jusqu'à l'été 2020.

La publication Facebook de Mark Zuckerberg représente une étape importante dans la manière dont les entreprises répondent au Covid-19. C'est l'une des premières déclarations publiées par une grande entreprise de la tech qui aborde son plan pour un certain retour à la normal de ses employés. La fin du mois de mai — bien que cette date ne soit pas gravée dans le marbre — représente également un délai assez optimiste pour le retour au travail, même si l'on craint que les États-Unis ne réalisent pas suffisamment de tests pour assouplir en toute sécurité les décrets de confinement.

Rappelant brutalement à quel point cette crise devrait se prolonger sous une forme ou une autre, Facebook annule également tous les grands événements que l'entreprise avait prévu d'organiser, au moins jusqu'en juin 2021.

Il semble probable que cela inclue sa conférence annuelle de réalité virtuelle Oculus Connect (qui se tient généralement à l'automne), et F8, une grande conférence de développeurs qui est en temps normal le point culminant de l'année de Facebook (qui se tient généralement en avril ou mai). Il se peut que certains événements aient tout de même lieu en visioconférence.

Voici le texte complet de la publication de Mark Zuckerberg :

"Alors que nous commençons à réfléchir à ce à quoi ressemblera le déconfinement de la société, je voulais faire le point sur ce que nous prévoyons pour nos équipes chez Facebook. En résumé : nous ralentissons nos projets de retour au bureau afin de donner la priorité à l'entraide avec le reste de notre communauté et à l'économie locale pour qu'elle se remette en marche en premier.

Nous savons que la plupart des gens ne peuvent pas travailler à domicile aussi facilement qu'un grand nombre de nos employés. Nous savons également que lorsque la société commencera à sortir du confinement, cela se passera par vagues successives pour s'assurer que les personnes qui retournent au travail puissent le faire en toute sécurité et que nous réduisions au minimum la possibilité de futures épidémies

Nous allons exiger que la grande majorité de nos employés télétravaillent au moins jusqu'à fin mai afin de créer un environnement plus sûr à la fois pour nos employés qui effectuent des tâches essentielles et qui doivent être au bureau et pour tous les autres membres de nos communautés locales. Un petit pourcentage de nos employés essentiels qui ne peuvent pas travailler à distance, comme les modérateurs travaillant sur la lutte contre le terrorisme ou la prévention du suicide et de l'automutilation, et les ingénieurs travaillant avec du matériel informatique complexe, pourront peut-être revenir plus tôt, mais globalement, nous ne nous attendons pas à ce que tout le monde revienne dans nos bureaux avant un certain temps.

Nous avons également fait savoir à nos employés que même lorsqu'un plus grand nombre d'équipes pourront revenir, s'ils ont une quelconque raison de penser qu'eux ne peuvent pas travailler dans nos bureaux — parce qu'ils font partie de la population vulnérable, parce que les écoles et les centres aérés ont été fermés, parce qu'ils n'ont pas moyen de garde ou autre — ils peuvent prévoir de télétravailler chez eux au moins pendant l'été.

Même au-delà de cette prochaine période, les experts médicaux estiment qu'il ne sera pas conseillé de réunir de grands groupes de personnes pendant un certain temps. C'est pourquoi nous annulons tous les grands événements physiques que nous avions prévus avec 50 personnes ou plus jusqu'en juin 2021. Certains de ces événements se tiendront plutôt virtuellement et nous vous donnerons bientôt plus de détails à ce sujet. De même, nous étendons notre politique d'interdiction des voyages d'affaires au moins jusqu'en juin de cette année.

La plupart des employés de Facebook ont la chance de pouvoir travailler de manière productive depuis leur domicile, c'est pourquoi nous estimons qu'il est de notre responsabilité de permettre aux personnes qui n'ont pas cette flexibilité d'accéder en premier aux infrastructures publiques communes. J'espère que cela aidera à contenir la propagation du Covid-19, afin que nous puissions garder nos communautés en sécurité et que nous puissions bientôt être à nouveau opérationnels."

Version originale : Rob Price/Business Insider.

A lire aussi — Facebook revoit ses ambitions à la baisse pour Libra, son projet de crypto-monnaie

Découvrir plus d'articles sur :