Publicité

Facebook bannit un développeur ayant créé un outil pour supprimer votre fil d’actu

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook bannit un développeur ayant créé un outil pour supprimer votre fil d’actu
Louis Barclay a été banni de Facebook pendant 15 ans © REUTERS/Erin Scott
Publicité

Un développeur qui a conçu un outil permettant aux gens de supprimer leur fil d'actualité Facebook affirme qu'il a reçu une lettre de cessation d’activité et qu'il a été définitivement exclu du réseau social. Louis Barclay, un développeur vivant au Royaume-Uni, est le créateur d'une extension de navigateur baptisée Unfollow Everything. Cette extension permet aux utilisateurs de supprimer automatiquement tous leurs amis et pages sur Facebook, laissant leur fil d'actualité vide.

Louis Barclay a affirmé à Insider que les utilisateurs pouvaient toujours se connecter à leurs amis et à leur famille sur Facebook lorsqu'ils utilisaient l'extension. Le développeur a mis en ligne “Unfollow Everything” sur le store Google Chrome en juillet 2020, et a confié qu'il avait “attiré l'attention de chercheurs de l'Université de Neuchâtel en Suisse”. Ces derniers voulaient étudier l'impact de l'absence de fil d'actualité sur le bonheur des gens sur Facebook, ainsi que le temps qu'ils passaient sur la plateforme.

À lire aussi — Mark Zuckerberg conteste l'idée que Facebook privilégierait les profits plutôt que la sécurité des utilisateurs

En juillet de cette année, Louis Barclay a reçu une lettre lui demandant d’arrêter ses activités de la part des avocats de Facebook. L’informaticien a publié en ligne une version allégée de cette lettre. Insider a examiné une version non expurgée pour vérifier son authenticité.

Le développeur qui a publié jeudi dernier un article sur Slate relatant son expérience, a déclaré à Insider “avoir reçu la lettre cinq heures après avoir essayé de se connecter à son compte Facebook et constaté qu'il était désactivé”. La lettre, émanant du cabinet d'avocats Perkins Coie, indiquait à Louis Barclay que “Unfollow Everything” enfreignait les règles de Facebook concernant la collecte automatisée de contenu utilisateur sans l'autorisation de Facebook, et qu'il violait les marques déposées de Facebook.

Le courrier affirme aussi que les conditions de Facebook interdisent d'interférer avec le "fonctionnement prévu de Facebook" et d'encourager d'autres personnes à enfreindre les règles de Facebook. La lettre a également informé Louis Barclay qu'il était banni à la fois de Facebook et d'Instagram. "J'avais vraiment peur et j'étais très anxieux", a détaillé Louis Barclay à Insider. La lettre de Facebook l'a pris complètement par surprise, a-t-il raconté.

10 000 téléchargements

"En plus de tout, Unfollow Everything n'était pas un gros programme, il est arrivé à 2 500 utilisateurs actifs hebdomadaires, 10 000 téléchargements et il était clairement en croissance, mais ce n'était pas énorme", a encore explicité Louis Barclay.

À lire aussi — Facebook suspend son projet polémique de réseau social pour enfants

"En dehors de cela, j'ai simplement considéré qu'il s'agissait de quelque chose qui améliorait l'expérience des utilisateurs de Facebook. J'ai reçu des réactions étonnantes de la part des gens qui disaient qu'ils utilisaient Facebook d'une manière beaucoup plus saine pour eux", a ajouté le développeur.

À la suite de la lettre, Louis Barclay a demandé des conseils juridiques pour savoir s'il pouvait la contester, mais comme il vit au Royaume-Uni, il serait responsable des frais de justice de Facebook s'il perdait, a-t-il dit. "Facebook est une entreprise qui vaut des milliards de dollars. Je ne pouvais pas me permettre de prendre ce risque", a encore écrit l’informaticien dans son article sur Slate.

Louis Barclay a déclaré que le fait d'être banni après avoir eu un compte sur Facebook pendant 15 ans était un coup dur, surtout parce qu'il utilisait toujours la plateforme, et Facebook Messenger en particulier, pour rester en contact avec ses amis dans le monde entier. "C'est vraiment horrible d'avoir été coupé de cela pour une raison qui me semble très injuste", a-t-il confié à Insider. Néanmoins, il voit une lueur d'espoir dans le fait d'être coupé de Facebook.

"Cela fait des années que j'essaie de réduire mon utilisation de Facebook, notamment en créant des outils comme “Unfollow Everything”. Je suis donc très reconnaissant à Facebook de m'avoir aidé à réduire mon niveau de dépendance à un zéro absolu", a-t-il déclaré à Insider. Facebook n'a pas répondu aux questions d’Insider.

Version originale : Isobel Asher Hamilton / Insider

À lire aussi — La panne de Facebook et Instagram a fait perdre de l'argent aux influenceurs

Découvrir plus d'articles sur :