Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook fait travailler une de ses équipes sur une technologie qui ressemble fort à de la télépathie

Facebook fait travailler une de ses équipes sur une technologie qui ressemble fort à de la télépathie
© Facebook

Mark Zuckerberg rêve de gadgets qui nous permettent de lire dans les pensées et de communiquer grâce aux ondes cérébrales. Son rêve semble se rapprocher de la réalité...

Une nouvelle division de recherche secrète créée par Facebook l'année dernière est en train de développer "une technologie d'interface cerveau-ordinateur", qui ressemble beaucoup au phénomène de télépathie que l'on voit dans les films de science-fiction.

Plusieurs offres d'emploi récentes énumérées par le groupe Building 8 de Facebook décrivent un projet impliquant "l'imagerie cérébrale" et "des données en électrophysiologie" pour créer "la plateforme de communication du futur".

L'offre d'emploi concernant le poste d'ingénieur en interfaces cerveau-ordinateur indique qu'ils recherchent un docteur en neurosciences qui peut participer pendant deux ans à un projet relié, "de sa création jusqu'au lancement du produit". Une autre liste indique qu'ils cherchent également un ingénieur qui peut "développer des algorithmes qui traitent des signaux audio" pour "la plateforme de communication et informatique du futur."

Facebook a refusé de donner plus de détails concernant ces offres d'emploi, mais un commentaire datant de 2015 du PDG de Facebook suggère que l'entreprise pourrait en effet être en train de travailler sur une sorte d'appareil de communication télépathique que l'on contrôlerait via notre cerveau.

"Un jour, je pense que nous serons capable d'échanger des pensées riches en utilisant cette technologie", avait dit Mark Zuckerberg pendant une session de questions-réponses en juin 2015. "Vous aurez juste à penser à quelque chose et vos amis pourront immédiatement le ressentir aussi si vous le souhaitez".

"Des techniques non-invasives"

D'autres annonces cherchent des ingénieurs capables de développer "de nouvelles technologies d'imagerie cérébrale non-invasives" et de créer des "expériences tactiles réalistes et immersives". L'imagerie cérébrale est un domaine scientifique avancé qui a recours à une variété de techniques pour scanner et comprendre ce qu'il se passe dans le cerveau humain, alors que la technologie haptique simule le sens du toucher grâce à des ordinateurs.

Facebook semble avoir déjà déniché un talentueux scientifique pour cartographier le cerveau. Mark Chevillet, responsable du programme de neurosciences appliquées à l'Université Johns Hopkins, a rejoint Facebook en septembre 2016 comme "chef de projet technique", selon sa page Linkedin.

On ne sait pas encore quel type de technologie pourrait finalement permettre à Facebook de réaliser ce rêve. D'autres entreprises ont déjà utilisé dans le passé des bandeaux équipés de capteurs spéciaux pour mesurer certains signaux du cerveau, et il est possible que Facebook prenne une approche similaire.

Un tel produit, qui ne sortirait cependant pas de sitôt, représenterait un pas en avant majeur dans le domaine informatique et placerait Facebook, le plus grand réseau social mondial, à l'avant-garde de l'intersection entre technologie et science.

Alphabet, la maison-mère de Google, a été pionnière avec de grands projets ambitieux censés tout réinventer, des voitures à la santé. Mais Facebook redouble d'efforts et est même allé débaucher Regina Dugan chez Google en avril 2016 pour diriger la nouvelle équipe de Building 8.

Facebook veut construire sa propre agence DARPA

AllThingsD/Asa Mathat

On connaît peu de choses à propos de Building 8, à part sa mission générale de développer des produits informatiques permettant de faire avancer le projet de Facebook de "connecter le monde entier".

Quand Regina Dugan a été recrutée, Facebook a dit qu'elle serait en charge de concevoir des "technologiques qui mélangeraient de manière souple le monde physique et le monde numérique."

Avant de travailler chez Google, Regina Dugan a été directrice de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire.

Les offres d'emploi pour Building 8 décrivent la division comme "un environnement à la DARPA qui fonctionne sur des plannings fixes et sévères, avec un recours important aux partenariats dans les universités, les petites et grandes entreprises."

Le contrat de deux ans de la plupart des offres d'emploi de Building 8 suggère que la division a l'intention de travailler de la même façon qu'Alphabet X, connue pour développer de nouveaux produits dans des laps de temps fixes avant de soit fermer la division ou de faire une scission pour en faire des entreprises autonomes.

Building 8 doit encore annoncer officiellement des produits, mais ces offres d'emploi indiquent que la division commence à accélérer les projets en interne. En décembre 2016, Facebook a annoncé un partenariat entre Building 8 et 17 universités pour collaborer dans le domaine de la recherche scientifique.

Version originale: Alex Heath/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :