Facebook pourrait avoir à payer 'des milliards' dans le cadre d'un recours collectif intenté aux Etats-Unis au sujet de sa technologie de reconnaissance faciale

Mark Zuckerberg. Reuters/Leah Millis

  • Facebook est confronté aux Etats-Unis à un recours collectif sur la question de l'utilisation de sa technologie de reconnaissance faciale pour identifier les gens sur des photos. 
  • La décision prise par un juge de district américain signifie que l'entreprise pourrait être poursuivie en justice par des millions d'utilisateurs américains.
  • Selon l'ordonnance du juge, si Facebook perd le procès, le réseau social pourrait avoir à payer des milliards de dollars au titre de dommages et intérêts. 
  • Facebook dit que le dossier ne tient pas debout.

 

Facebook pourrait avoir à payer des milliards de dollars au titre de dommages et intérêts dans le cadre d'un recours collectif intenté contre le réseau social au sujet de sa technologie de reconnaissance faciale, rapportent plusieurs médias. 

Le juge de district américain, James Donato, a dit que Facebook peut être poursuivi en justice par trois utilisateurs de l'Illinois qui affirment que l'entreprise a recueilli des données biométriques les concernant via sa technologie de reconnaissance faciale, sans obtenir de consentement explicite de leur part. 

Ils font référence à la fonctionnalité de "suggestions de tags" de Facebook, qui se base sur la reconnaissance faciale pour suggérer quels amis vous pouvez identifier sur une photo.

La fonctionnalité de suggestions de tags sur Facebook. Facebook/Business Insider

Les trois utilisateurs ont attaqué Facebook en justice en utilisant une loi de l'Etat de l'Illinois appelé "la loi sur la protection des données biométriques", qui garantit aux gens certaines protections concernant des informations comme les empreintes digitales ou rétiniennes et les données de reconnaissance faciale. 

La décision du juge Donato de classifier l'affaire comme un recours collectif signifie que Facebook pourrait être poursuivi en justice par des millions d'utilisateurs dans cet Etat. Dans son ordonnance, le juge a écrit: "Facebook semble penser que... les dommages-intérêts pourraient atteindre des milliards de dollars." 

Les plaignants réclament des dommages allant jusqu'à 5000 dollars à chaque fois que l'image d'une personne a été utilisée sans sa permission. S'ils gagnent le procès, chaque plaignant faisant partie du recours collectif pourrait recevoir un versement. 

Facebook a dit que le procès ne tenait pas debout. "Nous continuons de penser que l'affaire ne tient pas et nous nous défendrons vigoureusement", a dit l'entreprise dans un communiqué cité par Reuters

La fonctionnalité de reconnaissance faciale n'est pour l'instant pas disponible au Royaume-Uni, ni en France. Facebook a désactivé cette fonctionnalité en Europe en 2012 après un audit par le gendarme de la vie privée et des données irlandais

Facebook tente actuellement à nouveau de déployer sa technologie de reconnaissance faciale à l'intérieur de l'UE, selon l'Irish Times, mais avec une option de refus.

Version originale: Shona Ghosh/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook utilise des tactiques 'malhonnêtes et manipulatrices' pour forcer les Européens à accepter la reconnaissance faciale, selon des critiques

VIDEO: Cet homme se fait retirer un tatouage de son visage avec une chirurgie au laser — c'est impressionnant