Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook et Amazon prennent les mêmes décisions que Netflix et YouTube pour limiter le trafic sur Internet

Facebook et Amazon prennent les mêmes décisions que Netflix et YouTube pour limiter le trafic sur Internet
© Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

Netflix, YouTube, Disney+ et désormais Facebook et Amazon. Les géants de la tech prennent des mesures pour éviter de saturer les réseaux des opérateurs télécoms et une congestion d'internent, très sollicité en pleine épidémie de coronavirus. Les obligations de confinement et le télétravail ont augmenté le trafic sur internet. Facebook vient donc d'annoncer que le débit des vidéos sur sa plateforme et sur Instagram en Europe va être temporairement bridé. "Pour aider à limiter toute congestion potentielle du réseau, nous allons réduire temporairement les débits binaires pour les vidéos sur Facebook et Instagram en Europe", a déclaré un porte-parole de Facebook, cité dans un communiqué. WhatsApp, qui a vu son trafic multiplier par cinq en une semaine selon Le Figaro, est aussi concerné. Amazon en fait de même alors que la plateforme, qui possède un site e-commerce mais aussi le service Amazon Prime Video, avait déjà décidé de suspendre les expéditions des produits non essentiels de certains vendeurs tiers vers ses entrepôts.

Ces géants de la tech suivent le chemin tracé par Netflix qui avait annoncé jeudi avoir pris la décision de réduire la qualité du streaming sur le Vieux Continent pendant 30 jours. Vendredi, Google en avait fait de même pour son service de vidéos YouTube. Ces géants américains répondaient ainsi à une demande formulée par le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton. Ce dernier avait appelé mercredi les plateformes de diffusion et les opérateurs à prendre des mesures pour alléger la pression sur l'internet, afin de faciliter le travail à distance et l'éducation en ligne durant la période de confinement imposée dans les pays d'Europe pour lutter contre la propagation du Covid-19. En France, Disney a même dû se décider à reporter le lancement de son service de streaming Disney+, prévu ce 24 mars, à la demande du gouvernement. Il s'effectuera le 7 avril .

A lire aussi — Canal+, OCS Max, Boing... Voici les chaînes dont vous pouvez profiter gratuitement selon votre opérateur

Le commissaire européen avait demandé aux plateformes de diffusion en continu de "coopérer avec les fournisseurs de télécommunications pour adapter le débit de la diffusion vidéo en continu en proposant temporairement la définition standard plutôt que la haute définition, en tenant compte des heures de travail les plus critiques".

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :