Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook et Snap se seraient renseignés pour racheter Dubsmash, le rival de TikTok

Facebook et Snap se seraient renseignés pour racheter Dubsmash, le rival de TikTok
Le DG de Snap, Evan Spiegel, à gauche, et le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. © Michael Kovac/Getty Images ; Francois Mori/AP

Facebook et Snap ont tous deux récemment approché une plateforme semblable à TikTok en exprimant leur intérêt pour l'acquérir pour "des centaines de millions de dollars", selon The Information. L'application en question s'appelle Dubsmash, une plateforme sociale de création de vidéos de lip-sync qui existe depuis 2013. L'intérêt de Facebook et Snap pour une application de partage de vidéos rivale survient alors que TikTok fait face à la menace de l'administration Trump d'interdire l'application le mois prochain. Dubsmash et d'autres plateformes de partage de vidéos ont récemment connu une augmentation de leurs nombres de téléchargements et d'utilisateurs alors que les 100 millions d'utilisateurs mensuels de TikTok aux États-Unis se préparent à un avenir sans l'application virale.

TikTok est actuellement confronté à un décret de Donald Trump qui interdit "toute transaction" à partir de la mi-septembre avec l'application et sa société mère chinoise, ByteDance. Bien qu'il soit peu probable qu'une interdiction nationale soit mise en place, la menace qui pèse sur TikTok a été suffisante pour semer la panique chez les utilisateurs, qui se demandent où ils pourront réaliser des vidéos et retrouver leurs créateurs préférés.The Information rapporte que bien que les discussions de Dubsmash avec Snap et Facebook concernant l'acquisition de la société aient eu lieu "ces dernières semaines", elles ne sont plus en cours.

Un porte-parole de Snap a déclaré à Business Insider US : "Nous admirons l'équipe mais nous ne sommes pas en pourparlers actifs pour l'acquisition". Facebook a cité la politique de l'entreprise qui consiste à ne pas commenter "les rumeurs ou les spéculations", mais a confirmé qu'ils ne sont pas en "discussions actives" avec Dubsmash. Dubsmash n'a, pour sa part, pas répondu à la demande de commentaires de Business Insider US.

Pendant ce temps, Facebook et Snap ont travaillé sur leurs propres fonctionnalités en s'inspirant du format populaire de TikTok. Au début de ce mois, Facebook a lancé Instagram Reels aux États-Unis, tandis que Snap a commencé à déployer une fonction de fond musical pour les vidéos.

Dubsmash a été l'un des premiers à adopter le format audio et vidéo, rendu populaire ultérieurement par TikTok. Comme le rapporte le New York Times, Dubsmash est à l'origine de certaines des danses les plus virales d'Internet, qui se sont ensuite répandues sur TikTok et ont été reprises par les créateurs les plus populaires de la plateforme. Cependant, Dubsmash n'a pas connu le même succès que TikTok, tout comme ses concurrents Triller et Likee. Selon la Sensor Tower, Dubsmash a été téléchargé environ 2 millions de fois au cours des six derniers mois. En janvier, Dubsmash n'avait enregistré qu'un tiers des installations de TikTok.

Dubsmash a été fondé en Allemagne, mais les créateurs de l'application ont fait redémarrer la société en 2017, rapporte TechCrunch. Dubsmash s'est établie à Brooklyn avec une équipe d'une douzaine d'employés, et a levé 20 millions de dollars auprès d'investisseurs - bien qu'elle n'ait reçu aucun financement depuis l'année dernière, selon PitchBook.

Version originale : Paige Leskin / Business Insider US.

A lire aussi - TikTok va ouvrir un data center en Irlande pour y stocker les données des utilisateurs européens