Rob Price/Business Insider

  • Facebook a vanté la semaine dernière les mérites de Portal, son nouvel appareil de chat vidéo, en termes de confidentialité—mais il y a une zone d'ombre.
  • Facebook vient de déclarer que l'appareil pourrait utiliser les données recueillies sur les utilisateurs pour de la publicité diffusée ailleurs.
  • Le lancement de Portal, de ses micros et de ses caméras, intervient alors que Facebook doit faire face à de violentes réactions suite à plusieurs scandales. 

Le nouvel appareil de chat vidéo sophistiqué de Facebook semble avoir un problème: Facebook peut utiliser les données collectées sur vous pour du ciblage publicitaire.

Début octobre, le géant des réseaux sociaux a annoncé le lancement des premiers logiciels de la marque Facebook, Portal et Portal Plus—des enceintes connectées et des dispositifs de conversation vidéo alimentés par une intelligence artificielle, installés à votre domicile et et qui vous permettent d'appeler vos amis Facebook.

Les appareils ne montreront pas de publicités, comme l'ont expliqué les dirigeants de l'entreprise à Business Insider et à d'autres médias lors du lancement—mais il manquait quelques informations. Le site américain Recode a révélé le 16 octobre que Facebook avait admis que les données collectées sur les utilisateurs du Portal — allant des personnes qu'ils appellent jusqu'aux applications qu'ils utilisent — pouvaient être utilisées pour du ciblage publicitaire.

Cette révélation intervient alors que Facebook avait auparavant indiqué à Recode que le réseau social n'utiliserait en aucun cas les données recueillies à partir de Portal pour de la publicité.

"Les appels vocaux de Portal sont fondés sur la même infrastructure que Messenger. Par conséquent, lorsque vous effectuez un appel vidéo sur Portal, nous collectons les mêmes types d'informations (des données d'utilisation telles que la durée et la fréquence des appels) que nous collectons sur d'autres appareils compatibles avec Messenger", a déclaré un porte-parole à Recode.

"Nous pouvons utiliser ces informations pour informer les annonceurs présents sur nos plates-formes. D'autres données d'utilisation générale, comme l'utilisation des applications etc. peuvent également alimenter les informations que nous utilisons pour diffuser des annonces."

En d'autres termes: Facebook ne vous diffusera pas directement les annonces sur le Portal. Mais le réseau social continuera de suivre exactement ce que vous faites et pourra utiliser ces données pour vous cibler avec des publicités autre part.

Le porte-parole de Facebook n'a pas tout de suite répondu à la demande d'interview de Business Insider.

Le lancement de Portal arrive à un moment difficile pour Facebook, la société étant confrontée à un mécontentement des utilisateurs et à un contrôle réglementaire suite à une série de scandales comme Cambridge Analytica ou encore plus récemment le piratage des données personnelles de 30 millions d'utilisateurs.

La société a insisté sur le fait qu’on pouvait lui faire confiance quant aux données des utilisateurs et a présenté plusieurs fonctionnalités du Portal, notamment un bouton permettant d’éteindre la caméra et le microphone, et un petit cache qui peut être placé sur l'objectif.

Cependant, le fait que Facebook révèle qu'elle utilisera toujours les données des clients pour des publicités—et le fait que la société doive corriger sa précédente déclaration sur le sujet—risque de rebuter certains potentiels utilisateurs.

Version originale: Rob Price/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici comment vérifier si vous êtes concerné par le piratage de Facebook — et comment supprimer votre compte

VIDEO: On vous fait visiter 'Bitcoin (r)evolution art', l'exposition où les crypto-monnaies sont utilisées de manière artistique