Publicité

Facebook prévoit que son projet de "métavers" réduise d'au moins 10 Mds$ ses bénéfices chaque année

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook prévoit que son projet de "métavers" réduise d'au moins 10 Mds$ ses bénéfices chaque année
Le projet de monde virtuel de l'entreprise va nécessiter de lourds investissements. © Jakub Porzycki/NurPhoto/Getty Images
Publicité

Facebook va investir des milliards de dollars dans Facebook Reality Labs, qui se concentre sur son projet de métavers. Les ressources investies par le géant des réseaux sociaux doivent atteindre au moins 10 milliards de dollars par an, soit 8,6 milliards d'euros environ. "Nous nous attendons à ce que notre investissement dans Facebook Reality Labs réduise notre bénéfice d'exploitation global en 2021 d'environ 10 milliards de dollars", a déclaré David Wehner, responsable de Facebook dans le communiqué de résultats de l'entreprise lundi 25 octobre.

"Nous sommes déterminés à donner vie à cette vision à long terme et nous prévoyons d'augmenter nos investissements au cours des prochaines années", a-t-il ajouté. Le métavers fait référence à des espaces virtuels partagés auxquels les gens peuvent accéder via Internet, en utilisant des dispositifs de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

À lire aussi — Facebook entend créer 10 000 emplois en Europe pour construire son "métavers"

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a popularisé ce terme, l'entreprise allant jusqu'à envisager de changer de nom pour refléter son intérêt pour ce concept. Mais il a reconnu qu'il n'y aurait pas de bénéfices à court terme à en tirer pour sa société.

"Ce n'est pas un investissement qui va être rentable pour nous dans un avenir proche", a déclaré Mark Zuckerberg à des analystes, selon Reuters. "Mais nous croyons fondamentalement que le métavers va être le successeur de l'internet mobile." Le géant des réseaux sociaux va également commencer à publier les résultats financiers de Facebook Reality Labs en tant qu'unité distincte.

Un investissement lourd dans un contexte tendu

Ces développements interviennent alors que Facebook met en garde, dans le communiqué sur ses résultats, contre une "incertitude significative" au cours du prochain trimestre, "à la lumière des vents contraires continus provenant des changements sur (le système d'exploitation, ndlt) iOS 14 d'Apple, ainsi que des facteurs macroéconomiques et liés au Covid". Apple a introduit plus tôt cette année des changements en matière de confidentialité, qui obligent les développeurs d'applications à demander la permission aux utilisateurs pour pouvoir les tracer sur le web, une mesure qui a eu un impact sur les annonceurs.

Le chiffre d'affaires total de Facebook a atteint 29,01 milliards de dollars (près de 25 milliards d'euros) au troisième trimestre, contre 21,47 milliards de dollars un an plus tôt, ce qui ne correspond pas aux attentes des analystes qui tablaient sur un chiffre d'affaires de 29,57 milliards de dollars.

Les résultats de Facebook ont été dévoilés le jour même où plus d'une douzaine de médias ont publié des articles basés sur des documents de Facebook divulgués par la lanceuse d'alerte Frances Haugen, plaçant le mastodonte du numérique sous haute surveillance. Ces documents — connus sous le nom de "Facebook Papers"—- ont révélé des pratiques controversées au sein de l'entreprise, notamment la manière dont elle classe les pays en différents niveaux pour décider de la façon de modérer les contenus.

Version originale : Huileng Tan/Insider

À lire aussi — Mark Zuckerberg veut séduire avant tout les jeunes adultes avec Facebook