Le DG de Facebook Mark Zuckerberg mise gros sur l'IA. REUTERS/Shu Zhang

L'assistant virtuel de Facebook, nommé M, n'a pas vraiment tenu sa promesse de produit d'intelligence artificielle (IA) révolutionnaire. 

Mais Facebook n'abandonne pas. Lundi 31 juillet, l'entreprise a annoncé l'acquisition d'une petite startup d'IA qui sera intégrée à l'appli de messagerie de Facebook. Ozlo, qui avait été fondée il y a quatre ans et est basée à Palo Alto en Californie se décrit comme "un index de connaissances à propos du monde réel."

En pratique, cela veut dire que c'est une technologie qui laisse les utilisateurs poser des questions sur tout, des restaurants aux programmations cinéma, ce à quoi le système basé sur l'intelligence artificielle peut répondre rapidement grâce à "un graphique de connaissance comportant plus de deux milliards d'entités."

Une démonstration d'une version archivée du site Ozlo — avant que l'acquisition soit annoncée hier — montre un utilisateur tapant une recherche sur la façon la moins chère de regarder en streaming une certaine série TV, suivi de la réponse d'Ozlo, en langue naturel, qui propose plusieurs options de visionnage. 

Ce type de fonction d'assistant numérique, similaire à Siri d'Apple, et à Google Assistant est ce que Facebook avait essayé de faire avec l'assistant M. Facebook a intégré quelques fonctionnalités automatisées de M sur l'appli Messenger. Mais une version complète de l'assistant numérique M est uniquement accessible à un nombre très limité d'utilisateurs testeurs, et Facebook a reconnu que beaucoup de ses capacités étaient gérées par une équipe "d'entraîneurs" humains plutôt qu'une véritable IA. 

Les termes financiers de la transaction avec Ozlo n'ont pas été révélés. Mais Facebook ne cache pas à quel point l'IA est une grande priorité. Durant l'annonce des résultats du T2 de l'entreprise la semaine dernière, le DG Mark Zuckerberg a souligné l'importance de l'intelligence artificielle pour le plan sur 10 ans de Facebook. 

"En rejoignant une équipe qui partage nos valeurs et notre vision, nous serons capable de continuer à travailler sur la construction d'expériences fonctionnant avec l'intelligence artificielle et le machine learning. Il y a beaucoup plus à explorer pour nous et nous sommes ravis d'apporter notre technologie à la communauté Messenger," dit Ozlo dans un message sur son site en annonçant son acquisition par Facebook.

Facebook a précisé dans une déclaration par mail que l'acquisition ferait avancer son objectif de développer des "expériences enrichissantes au sein de Messenger qui fonctionnent grâce à l'intelligence artificielle et au machine learning."

Version originale: Alexei Oreskovic/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook annonce des résultats meilleurs qu'attendus au T2

VIDEO: Voici le geyser islandais le plus actif au monde — il projette de l'eau à plus de 30 mètres de haut