Facebook dit que ses utilisateurs passent 50 millions d'heures en moins par jour sur sa plateforme

Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg. Justin Sullivan/Getty Images

  • Facebook a publié ses résultats du T4 2017 mercredi 31 janvier. 
  • Ses bénéfices et son chiffre d'affaires ont dépassé les attentes de Wall Street, hors charge exceptionnelle liée à la récente réforme fiscale aux Etats-Unis. 
  • Mais l'entreprise a annoncé une baisse de l'usage de sa plateforme — et sans doute la première baisse du nombre d'utilisateurs quotidiens aux Etats-Unis. 
  • Ces baisses d'usage et du nombre d'utilisateurs quotidiens aux Etats-Unis sont annoncées alors que l'entreprise a mis en place de nouvelles mesures pour contrer la diffusion de propagande et d'informations mensongères sur sa plateforme et répondre au phénomène sociétal d'addiction aux réseaux sociaux.

Même si ses résultats au T4 et annuels sont remarquables, Facebook a inquiété les investisseurs mercredi 31 janvier 2018 en raison de la baisse du temps d'usage de son service. 

Le temps que les utilisateurs passent sur la plateforme a diminué de 50 millions d'heures par jour, a déclaré le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, en décrivant l'année 2017 comme "forte" mais "difficile" pour l'entreprise.

Des investisseurs ont très vite vendu leurs actions Facebook après avoir appris la nouvelle concernant la baisse du temps d'usage, mais les dirigeants de Facebook ont semblé avoir retrouvé la confiance de leurs actionnaires pendant la conférence avec les analystes. Après avoir perdu 5% pendant les premières heures d'échanges à Wall Street, le titre Facebook était de nouveau en hausse d'environ 1,7% à la fin de la conférence. 

Lors de cette conférence, Mark Zuckerberg et le reste de l'équipe dirigeante ont répété les efforts entrepris par le groupe pour faire en sorte que Facebook soit un endroit où ses plus de deux milliards d'utilisateurs mensuels passent un moment "qui a du sens" et pour sévir contre les informations mensongères et les contenus problématiques qui se propagent sur le réseau social. 

"Nous avons constaté des abus sur notre plateforme, y compris des ingérences venant d'Etats", a dit Mark Zuckerberg. 

Mais il a souligné que le fait "d'aider les gens à se connecter est plus important que le temps qu'ils passent sur Facebook."

Facebook a dit s'attendre à ce que les impressions publicitaires augmentent cette année "modestement" et a fait remarquer que la croissance des recettes publicitaires va continuer à décélérer, après des années de croissance dopée par les publicités mobile dans son fil d'actualité. 

Au cours des trois derniers mois de 2017, Facebook a amélioré ses résultats en limitant les coûts. Ses coûts opérationnels ont représenté 43% de son chiffre d'affaires au T4, contre 48% l'an passé. 

Des tendances étranges en Amérique du Nord

Facebook a également fait état de ce pourrait bien être la première baisse de son histoire du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens aux Etats-Unis et au Canada. Ce nombre, qui stagnait au cours des derniers trimestres, est passé de 185 millions à 184 millions. 

Malgré ce déclin, le nombre d'utilisateurs quotidiens actifs au total à travers le monde a augmenté au T4, passant de 1,37 milliard à 1,4 milliard. 

Facebook

Et hormis l'usage et les utilisateurs, les résultats de Facebook ont dépassé les attentes des analystes, que ce soit en termes de bénéfices et de chiffre d'affaires.

Voici les derniers résultats financiers du géant tech comparés aux attentes de Wall Street, selon les données de Bloomberg:

  • Chiffre d'affaires: 12,78 milliards de dollars, contre 12,55 milliards de dollars attendus par les analystes. 
  • Bénéfice par action: 1,44 dollar contre 1,95 dollar attendu par les analystes. Hors provision fiscale, cela revient à 2,21 dollars.
  • Utilisateurs mensuels actifs (MAU): 2,13 milliards, en accord avec les attentes du consensus.
  • Utilisateurs actifs quotidiens (DAU): 1,40 milliard alors que les analystes s'attendaient à 1,41 milliard.

L'entreprise tech est parvenue à avoir de si bons résultats, en augmentant le revenu moyen par utilisateur (ARPU). Ce dernier a augmenté dans toutes régions géographiques où le réseau social opère, mais a surtout augmenté aux Etats-Unis et au Canada. Le revenu moyen par utilisateur de cette région progresse de 35% par rapport au T4 2016, à 26,76 dollars.

Les résultats financiers de Facebook ont été annoncés alors que l'entreprise est surveillée et critiquée, notamment car la Russie est soupçonnée d'avoir utilisé le réseau social pour propager des messages de propagande et influencer l'issue de la présidentielle américaine. Le réseau social est aussi critiqué pour la propagation d'informations mensongères et le phénomène accru d'addiction aux réseaux sociaux

Les porte-paroles de Facebook ont récemment annoncé des mesures pour répondre à tous ces problèmes mais ont prévenu que ces efforts pourraient se traduire par une baisse d'utilisation de son service.

Version originale: Troy Wolverton/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une influenceuse avec 4,7 millions de fans sur Facebook explique que son 'reach' est 'décimé' — et elle craint que ce soit bientôt la même chose sur Instagram

VIDEO: Voici quelques astuces pour iPhone que vous ignoriez