Quelques mois après Instagram, ce serait bientôt au tour de Facebook de cacher le nombre de likes chez certains utilisateurs. C'est l'ingénieure Jane Manchun Wong — qui a l'habitude de découvrir de nouvelles fonctionnalités sur les réseaux sociaux et de faire part de ses trouvailles — qui a rapporté ce changement lundi 2 septembre. Sur son blog, elle explique avoir trouvé ce nouvel affichage dans le code de de l'application Facebook sur Android.

Celui-ci n'est pas encore actif chez les utilisateurs, mais d'après la découverte de l'ingénieure, cela devrait fonctionner de la même façon que le test actuellement en cours sur Instagram : le nombre de likes sous une publication serait uniquement affiché pour son auteur. Pour les autres utilisateurs, seule la liste des personnes ayant liké, le nombre de commentaires et de partages seraient accessibles. Selon Jane Manchun Wong, le nombre de likes apparaît encore à côté des commentaires, mais cela pourrait s'expliquer par le fait que cette nouveauté est encore en cours de développement.

Interrogé par TechCrunch, Facebook confirme qu'il songe à tester la dissimulation du nombre de likes.

Sa filiale Instagram teste déjà ce changement au Canada depuis avril. En juillet, le test s'est étendu au Brésil, en Australie, Nouvelle-Zélande, Italie et au Japon. Selon TechCrunch, le fait que le réseau social se prépare déjà à étendre son test à une autre appli montre que les résultats sont positifs, et que leur impact sur la baisse d'activité des utilisateurs est négligeable.

En mai, Instagram expliquait, dans un communiqué, vouloir que "vos abonnés se concentrent sur les photos et les vidéos que vous partagez, et pas sur le nombre de likes que vos publications reçoivent". Dans un entretien à BuzzFeed News, le patron d'Instagram, Adam Mosseri, ajoutait que le but est de "créer un environnement moins pressurisé où les gens se sentent à l'aise pour s'exprimer".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook a subitement enlevé la mention 'C'est gratuit et ça le restera toujours' de sa page d'accueil