L'industrie du streaming vidéo est en plein essor et chacun semble vouloir lancer son propre service, à l'image de Disney qui entend concurrencer Amazon Prime Video et surtout Netflix avec la plateforme Disney+. Facebook a décidé à son tour de s'immiscer dans l'univers du streaming et de la vidéo à la demande par abonnement. Depuis jeudi 8 août 2019, le réseau social permet à certains de ses utilisateurs de souscrire à des abonnements pour "un ensemble limité d'offres" de fournisseurs de contenus vidéo, selon Recode

Parmi ses fournisseurs, aucun gros producteur de séries mais des acteurs plus petits, comme Tastemade, spécialisé dans les programmes liés à l'alimentation et aux voyages, et le site humoristique CollegeHumor. Cette première sélection peut s'expliquer par le fait que des fournisseurs plus importants comme HBO exigeraient de la part de Facebook des paiements garantis, qui pourraient avoisiner des centaines de millions de dollars, estime Recode. La société fondée par Mark Zuckerberg serait toutefois disposée à travailler avec d'autres acteurs. 

En France, vous ne pourrez pas dans l'immédiat accéder à ce nouveau service, dans la mesure où il n'est pour le moment testé qu'aux Etats-Unis. Facebook et ses partenaires espèrent pouvoir convertir en clients payants une partie de l'audience considérable du réseau social consommant gratuitement de la vidéo et d'autres contenus. Si le géant de la tech ne précise pas le montant prélevé aux fournisseurs de contenus, le patron de Tastemade, Larry Fitzgibbon, a précisé que son fonctionnement était "similaire" à d'autres plateformes vendant le service Tastemade Plus, comme Apple. Facebook pourrait ainsi prendre une part d'environ 30% sur chaque abonnement mensuel souscrit. 

A lire aussi — Facebook engrange toujours plus de revenus publicitaires mais ça ne va pas durer

Signe que la société de Menlo Park, en Californie, souhaite s'aventurer dans le streaming : Facebook travaillerait aussi à la mise au point d'un nouvel appareil pouvant intégrer des plateformes de vidéo à la demande par abonnement (SVoD), sur le modèle d'Apple TV, rapportait début août L'Usine digitale

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook poursuit en justice deux sociétés pour avoir créer des faux clics sur des pubs en piratant des smartphones

VIDEO: Cette startup berlinoise va s'associer à Audi et Vodafone pour mettre la 4G sur la Lune dès 2019