Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook va interdire les 'discours de haine implicites' comme le blackface et les stéréotypes antisémites

Facebook va interdire les 'discours de haine implicites' comme le blackface et les stéréotypes antisémites
Mark Zuckerberg, président et directeur général de Facebook, témoigne lors d'une audition de la commission des services financiers de la Chambre des représentants à Washington, aux États-Unis, le 23 octobre 2019. © REUTERS/Erin Scott

Facebook est en train de modifier les standards de la communauté pour interdire les "discours de haine implicites" sur ses plateformes, et va bientôt retirer les contenus qui violent cette politique, comme le blackface (le fait de se grimer en noir) et les stéréotypes antisémites. Ces derniers mois, Facebook a fait l'objet d'une surveillance croissante de la part des groupes de défense des droits civiques, qui s'inquiètent de la diffusion de discours haineux et de fausses informations sur sa plateforme.

Sous la pression des activistes, des dizaines d'annonceurs ont rejoint le boycott de la plateforme publicitaire de Facebook au cours des deux derniers mois, ce qui a probablement coûté des millions de dollars à Facebook. La nouvelle politique est destinée à supprimer les contenus offensants qui contournaient auparavant l'interdiction des discours de haine sur Facebook. Elle a été élaborée après consultation d'experts externes, a déclaré la vice-présidente de la politique de contenu, Monika Bickert, aux journalistes mardi 12 août.

"Ce type de contenu a toujours été contraire à l'esprit de notre politique en matière de discours de haine, mais il peut être vraiment difficile de prendre des concepts, en particulier ceux qui sont couramment exprimés en images, et de les définir d'une manière qui permette à nos modérateurs de contenu basés dans le monde entier d'identifier de manière cohérente et équitable les violations", a déclaré Monika Bickert.

Elle a ajouté que la politique n'affecterait pas certains contenus ayant une valeur informative, comme les messages montrant un politicien faisant un blackface.

La société a déclaré mardi qu'elle a renforcé son intelligence artificielle qui détecte les discours de haine — 95% des discours de haine qu'elle a supprimés entre avril et juin ont été détectés par son IA, contre 89% au premier trimestre 2020, selon son dernier rapport de transparence.

Facebook a également augmenté le nombre de publications retirées au cours du dernier trimestre. En effet, Facebook a retiré 22,5 millions de publications pour violation de ses standards de la communauté entre avril et juin, contre 9,6 millions au premier trimestre 2020.

Mais une partie de la modération du contenu de Facebook s'est affaiblie en raison des conditions de travail dans le cadre de la pandémie de Covid-19. Comme moins de modérateurs de contenu humains ont pu retourner au bureau — et que Facebook n'autorise pas les modérateurs de contenu à travailler à domicile en raison de la nature de leur travail — l'entreprise a pris moins de mesures sur certaines catégories au cours du dernier trimestre. Il s'agit notamment des sujets comme l'automutilation et l'exploitation des enfants, a déclaré le vice-président de l'intégrité, Guy Rosen, aux journalistes mardi.

Guy Rosen a ajouté que, pour répondre aux préoccupations concernant la modération de son contenu, Facebook fera désormais l'objet d'un audit trimestriel par un tiers de la modération de ses discours haineux à partir de 2021.

Le réseau social a également annoncé que les sites d’information créés par des organisations politiques ne bénéficieront plus des mêmes privilèges que les médias indépendants, afin de limiter la portée des médias partisans, considérés comme imposteurs, qui se présentent souvent comme des sites d’information locaux.

Vous pouvez lire le rapport de transparence complet de Facebook pour le deuxième trimestre 2020 ici.

Version originale : Aaron Holmes/Business Insider.

A lire aussi — Facebook rassemble tous ses services de paiement, dont Facebook Pay et Libra, au sein d'une nouvelle structure

Découvrir plus d'articles sur :