Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook va inviter des journalistes et des experts à lancer leur newsletter

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook va inviter des journalistes et des experts à lancer leur newsletter
Le groupe de Palo Alto cherche à diversifier ses revenus. © Getty Images

Mark Zuckerberg rêverait-il d'être à la tête d'une plateforme d'infos ? Selon le média américain Recode, le groupe Facebook s'apprêterait à lancer pour la fin juin un service de newsletters, baptisé Bulletin, porté par des journalistes et des essayistes qui traiteraient de divers sujets. Le PDG du plus grand réseau social espère capter le phénomène des rédacteurs indépendant qui gagne en popularité dans les pays anglo-saxons.

Aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni, de nombreux journalistes et experts ont décidé de quitter leur entreprise pour devenir leur propre chef. Plutôt que de répondre à une ligne éditoriale et de traiter de l'actualité en fonction des exigences de leur rédaction, ils lancent eux même une newsletter, uniquement financée par des abonnements. Avec des offres qui débutent généralement autour de 8 euros par mois – autant que les médias traditionnels, ces nouveaux "bloggeurs" parviennent à vivre convenablement, sans avoir à rendre de comptes auprès d'un titre. Substack, lancée en 2017, est devenue une plateforme de référence dans ce format, et prend 10% de commission sur les revenus des auteurs.

À lire aussi — Facebook va mettre fin à l'immunité des politiques sur sa plateforme

Les recrutements seront faits par Facebook

Évidemment, on ne lance pas sa newsletter sans avoir acquis une certaine réputation dans son domaine en amont. Généralement, ce sont des journalistes réputés pour l'exclusivité de leurs informations dans les secteurs de l'économie, de la politique ou de la culture qui attirent les abonnés.

Fin janvier, le New York Times avait suggéré que Facebook prépare son offre de newsletters après une interview ambiguë de Campbell Brown, le vice-président du groupe pour les partenariats mondiaux. Cette fois-ci Recode avance qu'elle devrait finalement voir le jour pour la fin du mois de juin. Facebook proposerait à des auteurs des contrats de deux ans pour écrire sur des sujets locaux, le sport, la mode ou le divertissement. Le groupe exclurait en revanche toutes infos politiques. La manière dont ces rédacteurs seraient rémunérés n'est pas précisée.

Néanmoins, Facebook ne compte pas laisser une totale indépendance à ses auteurs. Tous les rédacteurs et journalistes qui écrivent sur la plateforme devraient être embauchés directement par l'entreprise. Twitter, son grand concurrent, devrait aussi proposer une offre similaire dans les prochains mois. À voir maintenant lequel des deux géants américains parviendra à attirer les meilleurs auteurs.

À lire aussi — Twitter se préparerait à lancer un forfait payant

Découvrir plus d'articles sur :