Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook veut concurrencer Zoom avec Messenger Rooms, une nouvelle fonctionnalité pour des appels vidéos à 50 personnes

Facebook veut concurrencer Zoom avec Messenger Rooms, une nouvelle fonctionnalité pour des appels vidéos à 50 personnes
Une illustration de Messenger Rooms sur ordinateur fournie par Facebook. © Facebook

Facebook vient d'ajouter la possibilité de faire des appels vidéos jusqu'à 50 personnes lors d'une mise à jour importante de son réseau social. Celle-ci cherche à contrer la montée en puissance inattendue du service de visioconférence Zoom et à offrir aux gens davantage de moyens de communiquer avec leurs amis alors qu'ils sont séparés par la pandémie. Vendredi 24 avril, le PDG Mark Zuckerberg a annoncé que la société aller ajouter des "Messenger Rooms" — une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de créer des salles de chat vidéo publiques ou privées pour interagir avec des amis et des inconnus.

"L'idée de base des salles de messagerie est de pouvoir créer une salle pour toute activité ou tout événement que vous souhaitez organiser", a déclaré le milliardaire de 35 ans dans une vidéo en direct sur Facebook. "Vous devriez pouvoir leur envoyer un lien, et ensuite ils devraient pouvoir vous rejoindre via vidéo". Alors que le nouveau coronavirus a fait son apparition dans le monde entier ces derniers mois, la pandémie a radicalement transformé la façon dont des milliards de personnes interagissent entre elles.

Séparés par la peur et le confinement dans le monde entier, les gens se sont tournés vers les réseaux sociaux et les services de communication en ligne pour rester en contact et travailler. Il y a eu une explosion des appels par visioconférence, et le grand gagnant jusqu'à présent est Zoom. Autrefois un service de vidéoconférence qui ciblait uniquement les entreprises, il est passé de 10 millions d'utilisateurs quotidiens à 300 millions en quelques mois.

Les 'Messenger Rooms' apparaîtront tout en haut du fil d'actualité de l'utilisateur.  Facebook

L'annonce par Facebook de la création de Rooms et l'importance accordée à cette nouvelle fonctionnalité indiquent clairement que l'entreprise considère les visioconférences de groupe comme une priorité stratégique à l'heure actuelle.

Les salons de discussion vidéo sont affichés en haut du fil d'actualité des utilisateurs de Facebook — un des espaces les plus précieux de l'univers créé par Facebook — ainsi que sur les pages des groupes, comme le montrent les captures d'écran partagées par l'entreprise. Les Messenger Rooms se trouvent même au-dessus des Stories, ces photos et vidéos qui disparaissent automatiquement et qui ont été récemment au coeur des préoccupations de l'entreprise.

De même, si les paramètres de confidentialité d'une 'Room' le permettent, les gens pourront les rejoindre via un lien même s'ils n'ont pas de compte Facebook. Il s'agit d'une initiative inhabituelle pour Facebook, mais qui pourrait contribuer à élargir l'attrait de cette fonctionnalité aux personnes qui ne souhaitent pas s'inscrire aux services de l'entreprise.

A lire aussi — Facebook accélère le lancement de son appli concurrente de Twitch

Facebook diversifie ses services pendant le confinement

Rooms vient s'ajouter à un tas d'autres annonces de Facebook, toutes en lien avec la communication par vidéo. La société a ajouté la possibilité de passer des appels vidéo jusqu'à huit personnes sur l'application de messagerie WhatsApp, ainsi qu'une fonctionnalité d'appel vidéo à Facebook Dating, l'application de rencontre de l'entreprise qui doit faire face au défi de l'impossibilité pour la plupart des utilisateurs de se rencontrer en chair et en os en ce moment.

L'entreprise renforce également ses fonctionnalités de live streaming : elle permet désormais aux utilisateurs de regarder pour la première fois des vidéos d'Instagram Live sur leur ordinateur, d'accéder au live streaming à partir de leurs écrans connectés Portal et elle a rajouté la fonction "Live With" qui permet aux utilisateurs de faire un live stream avec d'autres utilisateurs, qu'elle avait précédemment abandonnée.

Une illustration fournie par Facebook montrant un appel vidéo sur le nouveau service Facebook Dating. Facebook

Facebook est déterminé à ne pas être à la traîne

Messenger Rooms sera lancée cette semaine dans certains pays non spécifiés, a écrit Facebook dans un billet de blog annonçant la nouvelle, et sera déployée dans le reste du monde "dans les prochaines semaines". Pour le moment, la fonctionnalité ne semble pas être disponible en France.

Dans un premier temps, les utilisateurs pourront créer des 'Rooms' via l'application principale de Facebook — mais avec le temps, elles se répandront à tous les services de Facebook, comme les messages directs d'Instagram, WhatsApp et les appareils Portal.

Tout comme Zoom, les utilisateurs pourront créer des arrière-plans virtuels, et ils pourront également utiliser la technologie de réalité augmentée de Facebook pour ajouter des filtres sur les visages. Ces filtres pourront être rendus publics, ou limités aux amis d'un utilisateur, ou à un groupe de personnes sélectionnées uniquement.

Comme la plupart des gens ne peuvent pas s'aventurer à l'extérieur, Zoom et d'autres services de chat vidéo en grand nombre ont soudainement accueilli toutes sortes de regroupements, des soirées Trivial Pursuit aux cours de fitness en passant par les funérailles.

Les annonces de vendredi illustrent la détermination historique de Facebook à ne pas rester à la traîne alors que le comportement des gens évolue en ligne — même si cela signifie parfois copier sans vergogne les concurrents. Lorsque Snapchat est apparu pour la première fois comme une menace potentielle pour Facebook, ce dernier a reproduit à l'identique ses fonctionnalités à de nombreuses reprises, avec plus ou moins de succès — notamment en s'appropriant les fonctionnalités des Stories qui sont devenues un grand succès pour Instagram.

Version originale : Rob Price/Business Insider. Traduit de l'anglais par Albane Guichard.

A lire aussi — Facebook lance Tuned, un réseau social pour les couples

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :