Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Facebook vient de tuer l'appli pour ados copiée de Snapchat qu'il avait lancé discrètement l'an dernier

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Facebook vient de tuer l'appli pour ados copiée de Snapchat qu'il avait lancé discrètement l'an dernier
© © Facebook

Facebook a tué Lifestage, l'appli que le groupe avait lancée il y a près d'un an, censée être dédiée aux ados.

Lifestage a été retirée de l'App Store le 4 août, a confirmé un porte-parole de Facebook à Business Insider US ce mardi 8 août 2017. L'appli qui ressemble à Snapchat n'avait pas été mise à jour depuis des mois, et ne s'était jamais hissée au top de l'App Store.

Créé par un employé de 20 ans de Facebook, Michael Sayman, Lifestage était censé aider les élèves a entrer en relation avec d'autres camarades de leur école. Au lieu de communiquer par chat écrit, les ados devaient s'envoyer des selfies et des vidéos.

Facebook

Lifestage visait uniquement les lycéens: l'appli bloquait toute personne de plus de 21 ans qui souhaitait s'inscrire ou suivre d'autres comptes. Toutefois, tout le monde pouvait mentir sur son âge et faire semblant d'être plus jeune, ce qui avait soulevé des questions de vie privée.

Bien que l'appli n'ait jamais réussi à prendre chez les ados, Facebook souligne qu'elle leur a permis de recueillir de nombreux retours positifs pour ses autres produits qui imitent Snapchat, comme les Instagram et Facebook Stories.

"A l'origine, nous avons lancé Lifestage pour que les lycéens de la même école puissent plus facilement communiquer entre eux, en créant un profil vidéo qui corresponde à leur identité", a dit un porte-parole à Business Insider US.

"Les ados font partie de la communauté globale de Facebook et nous avons appris beaucoup de Lifestage. Nous continuerons d'incorporer ces retours dans l'appli Facebook."

Version originale: Alex Heath/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :