Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Elon Musk: 'Si nous réussissons, ça sera la fin pour tous les autres lanceurs lourds'

Elon Musk: 'Si nous réussissons, ça sera la fin pour tous les autres lanceurs lourds'
© com/SpaceX
  • SpaceX lance ce mardi 6 février 2018 son système de fusée Falcon Heavy vers 13h30, heure locale, depuis le Centre spatial Kennedy en Floride, soit à partir de 19h30, heure française. L'heure du lancement pourrait changer d'ici là.
  • Si SpaceX réussit, Falcon Heavy deviendra le moyen le plus puissant et le moins cher d'envoyer de charges utiles lourdes dans l'espace.
  • Avec quelques modifications, Elon Musk, patron de SpaceX, estime que le système pourrait même devenir presque aussi puissant que la fusée la plus puissante jamais utilisée pour envoyer des charges utiles dans l'espace, la Saturn V.

Si le lancement du Falcon Heavy de SpaceX ce mardi est un succès, Elon Musk pense que cela va écraser la concurrence en ce qui concerne l'envoi de charges utiles lourdes dans l'espace.

"Si nous réunissons, ça sera la fin pour tous les autres lanceurs lourds", a dit Elon Musk, lors d'une conférence de presse lundi soir.

Le premier lancement est programmé pour ce mardi 13h30, heure locale, soit 19h30, heure française, et sera retransmis en direct. S'il s'agit d'un succès, ce système sera non seulement le moins cher opérationnel à ce jour mais aussi le plus puissant, en dehors des fusées qui ne sont plus en service comme la Saturn V, qui était, elle, plus puissante.

Elon Musk pense que si la Falcon Heavy peut réussir à envoyer sa charge utile dans l'espace, cela n'aurait alors plus aucun intérêt d'utiliser d'autres véhicules certifiés pour de gros lancements, que ce soit le Delta IV Heavy, le Proton russe ou l'Ariane 5 européenne. Et la raison est la même que celle qui explique pourquoi les autres fusées de SpaceX sont déjà en train de révolutionner l'industrie spatiale: cela coûte beaucoup moins cher de réutiliser des propulseurs d'appoint au lieu d'en construire et d'en utiliser de nouveaux à chaque lancement.

Le Falcon Heavy possède trois propulseurs, qui sont attachés à chaque fusée Falcon 9 et SpaceX est devenu assez bon pour les récupérer, les rénover et les réutiliser. D'autres systèmes de lancement qui existent à ce jour sont incapables de recycler les propulseurs.

Cependant, des rivaux futurs, comme l'entreprise spatiale de Jeff Bezos, Blue Origin, prévoient également des fusées réutilisables, afin de rivaliser avec SpaceX.

com/SpaceX

Et ce n'est pas fini...

Le Falcon Heavy n'est pas la seule fusée super puissante dans les usines de SpaceX — l'entreprise travaille également sur un système appelé BFR, qu'elle a l'intention de certifier pour les missions habitées. Elon Musk a dit que ce système a été conçu pour être réutilisé encore plus rapidement qu'un Falcon Heavy.

Si SpaceX voulait que son Falcon Heavy soit encore plus puissant, Elon Musk a dit que l'entreprise pourrait augmenter sa puissance pour qu'elle atteigne presque celle de Saturn V, la fusée la plus puissante jamais créée depuis le début de la conquête spatiale. Cela s'explique par le fait que le Falcon Heavy est en gros constitué d'un système Falcon 9 — une fusée que SpaceX a lancé et a fait atterrir à maintes reprises — et que s'y ajoutent deux premiers étages (qui permettent en grande partie la poussée) à côté du propulseur principal, afin d'augmenter la puissance à fond.

"Nous pourrions l'ajuster pour que le système puisse satisfaire les demandes de puissance de quiconque, y ajouter deux autres propulseurs sur les côtés, en faire un Super Falcon Heavy, et envoyer quatre millions de kilos", a dit Elon Musk lors d'une conférence de presse.

Pour l'instant, il ne semble pas nécessaire pour SpaceX de faire une fusée aussi puissante. Il faudrait lui faire passer des tests supplémentaires et fournir plus de puissance par rapport à ce que les futures missions de Falcon Heavy devraient exiger.

SpaceX

Il faut déjà que ça marche

Alors que le lancement est prévu ce mardi et que la météo semble plutôt bonne, il y a aussi des chances pour que quelque chose tourne mal.

"Ça sera vraiment une situation déprimante si la fusée explose, mais si quelque chose tourne mal, avec de la chance, ça se déroulera alors que la mission aura déjà été bien entamée, ainsi nous pourrons au moins savoir ce qu'il s'est passé", a dit Elon Musk à Dave Mosher, le journaliste qui couvre l'industrie spatiale à Business Insider US, lors de la conférence de presse. "Je serai déjà heureux si Falcon Heavy quitte la plateforme de lancement et ne détruit pas la plateforme en morceaux."

Si le Falcon Heavy détruit la plateforme de lancement, il faudra entre neuf mois et un an pour la reconstruire, a dit Elon Musk. La mission peut échouer de bien d'autres façons une fois que la fusée aura quitté le sol — toute la structure pourrait être détruite par des ondes de choc supersoniques ou les propulseurs sur les côtés pourraient ne pas se séparer de la structure principale, puisque ce système n'a jamais été testé — mais dans ce cas-là, SpaceX pourrait probablement lancer un autre Falcon Heavy d'ici quelques mois.

Un vol réussi prouverait au moins que le montage initial fonctionne. Elon Musk semble confiant.

"Je suis sûr que nous avons fait tout ce que nous pouvions pour maximiser les chances de réussite de cette mission", a-t-il dit.

"Ça sera soit un succès ou un échec enthousiasmant — regardez ça en direct", a dit Elon Musk. "Vous ne perdrez pas votre temps."

Version originale: Kevin Loria/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :