Les femmes qui pèsent le plus dans l'économie française

Linda Jackson (Citroën), Fabienne Dulac (Orange) et Isabelle Kocher (Engie).

Les femmes restent encore très rares à la tête des grands groupes du CAC 40 et aux postes de direction de ces multinationales. On est encore loin de la parité au sein des comités exécutifs. Et lorsque des femmes y siègent, on les retrouve souvent au même poste, celui de directrice de la communication. Toutefois, certaines ont su s'imposer aux plus hautes fonctions, dans cet univers encore très masculin. Parmi elles, figurent par exemple la patronne d'Orange France, Fabienne Dulac, la patronne de la marque Yves Saint Laurent, Francesca Bellettini, ou encore la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher. 

Mais pour trouver une PDG au niveau mondial de ces groupes, il faut s'accrocher. Un baromètre sur la parité d'Ethics & Boards, dont Challenges s'était fait l'écho en mai 2018, n'avait relevé à l'époque qu'une seule femme PDG parmi les entreprises membres de l'indice SBF 120. Nous avons aujourd'hui épluché les comités de direction des plus grands groupes français, essentiellement membres du CAC 40, pour faire émerger les femmes qui semblent avoir le plus de poids au sein de leur entreprise, et plus globalement dans l'économie française. Le parcours de nombre d'entre elles mérite d'être mis en valeur. Voici un panorama, forcément non exhaustif, des femmes qui comptent aujourd'hui :

Fabienne Dulac, patronne d'Orange France

Fabienne Dulac, Directrice Générale Adjointe, Directrice Exécutive Orange France. @Guillaume Lechat / Orange

Parcours : Elle a débuté sa carrière au Ministère de l’Intérieur avant d'intégrer en 1993 VTCOM, société de développement de services multimédia en tant que responsable de la communication. En 1997, elle entre chez France Télécom, ancêtre de l'opérateur Orange. Elle s'occupe des activités multimédia du groupe et de ses filiales Wanadoo et Mappy. Après diverses fonctions à responsabilité, elle devient directrices des ventes et de la relation client d'Orange France en 2008 et lance la transformation digitale de l’entreprise dans ce domaine. Elle est nommée PDG d'Orange France en 2015, après avoir pris la direction d'Orange Nord de France et de la communication de la société dans l'Hexagone. 

Etudes: Titulaire d'un DEA de Sociologie Politique à Sciences Po Paris.

Linda Jackson, directrice générale de la marque Citroën

Linda Jackson, patronne de la marque Citroën. Wikimedia Commons/ Alexander Migl

Parcours : Entre 1977 et 2004, Linda Jackson a occupé différents postes dans les domaines de la finance et du commerce au sein du constructeur britannique MG Rover. En 2005, elle intègre Citroën en tant que directrice financière de la marque en Grande-Bretagne, puis devient en 2009 directrice financière de Citroën France. Entre juillet 2010 et mai 2014, elle dirige la marque en Grande-Bretagne et en Irlande, avant d'être nommée, en juin 2014, à la tête de Citroën, au sein du constructeur automobile PSA. Elle devient ainsi la première femme à diriger une marque automobile française.

Etudes : De nationalité britannique, elle est titulaire d’un MBA de l’Université de Warwick, en Angleterre. 

Découvrez notre étude : Comment la réalité virtuelle impacte les ventes, la formation des employés et le développement de produits des commerçants et des marques

Mercedes Erra, présidente exécutive d'Havas Worldwide et fondatrice de l'agence BETC

Mercedes Erra, en octobre 2013. Wikipedia Commons/Frakkler

Parcours : Co-fondatrice en 1995 de BETC, première agence française de publicité, Mercedes Erra est spécialisée dans la construction et la gestion des grandes marques. Elle a contribué aux tournants stratégiques de Danone dans la santé, d'Evian dans la jeunesse, d'Air France ("faire du ciel le plus bel endroit de la terre") et de McDonald's ("Venez comme vous êtes"). Mercedes Erra administratrice des groupes Accor, Havas, de la Société de la Tour Eiffel et de la Fondation France Télévisions depuis 2011.

Engagée dans plusieurs causes en faveur des femmes, la jeunesse et les droits humains, elle est notamment membre du Comité français de Human Rights Watch et présidente du conseil d'administration du Musée national de l'histoire de l'immigration. 

Etudes : Diplômée d’HEC et de la Sorbonne (Maîtrise et CAPES de lettres), elle enseigne à l’Université de Paris 2 le marketing et le communication des entreprises. 

Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie

Isabelle Kocher, à la remise de diplômes de la première promotion de l’Executive Master de l'École polytechnique, dont elle est la marraine, en novembre 2018. Wikimedia Commons/ Jérémy Barande

Parcours : Elle entame sa carrière en 1991 chez l'ancêtre de Safran, la Société Européenne de propulsion, où elle réorganise les ateliers de production, avant d'être chargée du budget des télécommunications et de la défense au ministère de l’Economie en 1997, puis de devenir conseillère pour les affaires industrielles au cabinet du Premier ministre Lionel Jospin. Elle intègre le département stratégie et développement de Suez en 2002 et occupe plusieurs fonctions de direction au sein du spécialiste de la gestion de l'eau et des déchets, jusqu'à devenir directrice générale du fournisseur d'énergie Engie (anciennement GDF Suez) en 2016.

Isabele Kocher est également vice-présidente du belge Electrabel, détenu par Engie, et administratrice d'Engie et d'Axa. 

Etudes : diplômée de l’Ecole Normale Supérieure (ENS-Ulm), titulaire d’une agrégation de physique et ingénieure du Corps des Mines.

Maud Bailly, patronne du numérique d'Accor

Maud Bailly. Accor

Parcours : Après être passée par l’Inspection Générale des finances, elle rejoint la SNCF où elle devient directrice de la gare Paris-Montparnasse, puis directrice des trains en 2014, en charge de l'animation du réseau et de la transformation du métier des contrôleurs et agents d’escale. En 2015, elle prend la tête du pôle économique de Matignon en charge des affaires budgétaires, industrielles et numériques, auprès du Premier ministre de l'époque, Manuel Valls. Elle dirige ensuite une mission sur les enjeux du véhicule connecté au sein de l'Inspection Générale des Finances.

En 2017, Maud Bailly est nommée Chief Digital Officer du groupe hôtelier Accor, en charge du digital, de la distribution, des ventes et des systèmes d’information, et membre du comité exécutif de la société. En mai 2018, elle rejoint en plus le Conseil National du Numérique, un cercle de 30 personnes nommées par le ministre en charge du Numérique, travaillant sur différents sujets liés au digital.

Etudes : Elle débute ses études de lettres modernes à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) avant de poursuivre en Master administration publique à Sciences Po, puis de décrocher le diplôme de l’ENA.

Francesca Bellettini, patronne d'Yves Saint Laurent 

Francesca Bellettini à la Vogue Party lors de la Fashion Week de Paris, le 1er octobre 2017. Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM

Parcours : Francesca Bellettini commence sa carrière à Londres, dans l'univers de la banque d'investissement, chez Goldman Sachs, Deutsche Morgan Grenfell et Compass Partners International. En 1999, elle rejoint la division planification et développement du groupe Prada, puis devient responsable des opérations pour la marque autrichienne Helmut Lang. En 2003, elle prend la direction de la planification stratégique de la marque Gucci, au sein de Kering, puis est nommée à la tête du merchandising de la marque Bottega Veneta du groupe de luxe. En septembre 2013, Francesca Bellettini devient PDG de la maison Yves Saint Laurent, propriété de Kering.

Etudes : De nationalité italienne, Francesca Bellettini est diplômée de l’Université Bocconi de Milan, après avoir suivi une formation en économie et gestion.

Delphine Arnault, DG adjointe de Louis Vuitton, chargée de superviser les activités produits

Delphine Arnault, le 5 mars 2019. Photo by Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM

Parcours : Fille de Bernard Arnault, le PDG du groupe de luxe LVMH, Delphine Arnault a commencé sa carrière dans le cabinet de conseil en stratégie McKinsey. En 2000, elle participe au développement de l'entreprise de mode John Galliano, puis elle rejoint le comité de direction de Christian Dior Couture, dont elle devient directrice générale adjointe. En septembre 2013, elle est nommée directrice générale adjointe de Louis Vuitton, chargée de superviser l’ensemble des activités produits de la marque phare de LVMH.

Elle est également membre du conseil d'administration et du comité exécutif du groupe. Par ailleurs, son compagnon, Xavier Niel, est le cofondateur de l'opérateur télécom Free.

Etudes : Diplômée de l'EDHEC Business School à Lille et de la London School of Economics. 

Cécile Cabanis, directrice générale des finances de Danone

Cécile Cabanis, CFO du groupe Danone. Danone

Parcours : Cécile Cabanis a débuté sa carrière en 1995 chez L'Oréal, en Afrique du Sud où elle a occupé la fonction de responsable logistique, puis en France comme auditrice interne. En 2000, elle est nommée directrice déléguée des fusions-acquisitions de France Télécom, avant de rejoindre Danone en 2004. Après avoir occupé plusieurs fonctions clés, notamment dans les services financiers du groupe agroalimentaire, elle devient en 2015 directrice générale des finances. En mars 2017, elle prend en plus la tête des systèmes et technologies d'information du groupe, puis des achats et du développement des ressources durables.

Cécile Cabanis est par ailleurs membre du conseil d'administration de Schneider Electric.

Etudes : Titulaire d'un Bac + 5 de l'Institut national agronomique Paris-Grignon.

Tina Schuler, DG de Leader Price, de Casino Supermarchés et de Géant Casino 

Tina Schuler a reçu en 2018 le Grand Prix de l’ESSEC — Engagements contre le sexisme aux côtés du réseau C avec elles. YouTube/ESSEC Business School

Parcours : Tina Schuler débute sa carrière chez Danone où elle occupe notamment le poste de responsable des marques distributeurs pendant deux ans, de 1995 à 1997. Après trois ans au sein de la société, elle intègre le groupe Auchan. Elle travaille pour l'enseigne Atac comme directrice marketing mais aussi directrice commerciale France. En 2011, elle devient directrice générale de Leader Price. Les supermarchés Casino et les hypermarchés Géant, ainsi que les magasins Casino de proximité, font partie de son nouveau périmètre élargi en novembre 2018.

Etudes : Formation d'ingénieur en sciences et techniques des industries alimentaires à Polytech Montpellier.

Estelle Brachlianoff, DG adjointe de Veolia, en charge des opérations 

Estelle Brachlianoff/ Veolia

Parcours : Elle entame sa carrière en 1997 au sein de la direction des transports du Val d'Oise puis de la préfecture de la région Ile-de-France, avant de rejoindre en 2005 le groupe Veolia, spécialisé dans la gestion de l'eau, de l'énergie et des déchets, où elle prend en charge la direction des activités nettoyage industriel. Elle est ensuite nommée directrice des activités propreté en Ile-de-France, puis est promue en 2012 directrice des activités propreté pour le Royaume-Uni, avant de devenir directrice de la zone Royaume-Uni et Irlande et membre du comité exécutif du groupe. En septembre 2018, elle est nommée directrice générale adjointe de Veolia en charge des opérations.

Etudes : Diplômée de l'Ecole polytechnique et de l'Ecole des ponts et chaussées.

Christel Heydemann, présidente de Schneider Electric France

Parcours : Christel Heydemann entame sa carrière au sein du cabinet de conseil Boston Consulting Group en 1997. Elle intègre Alcatel à partir de 1999 et occupe différents postes à responsabilités, dans le cadre notamment de la fusion de l'entreprise avec Lucent. Elle devient directrice commerciale France et membre du comité de direction de l'équipementier télécom en 2008. En 2014, elle rejoint Schneider Electric au poste de directrice des alliances stratégiques. Depuis avril 2017, Christel Heydemann est présidente France de l'entreprise spécialisée dans l'énergie électrique, et membre de son comité exécutif. 

Elle est également présidente du Gimélec, le Groupement des industries de l’équipement électrique, du contrôle-commande et des services associés, et administratrice d'Orange.

Etudes : Diplômée de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole nationale des Ponts et Chaussées.

Agathe Bousquet, présidente de Publicis France

Agathe Bousquet. Vimeo/ enviededire

Parcours : Salariée pendant cinq ans à la fondation de l'association Solidarité Sida, elle a contribué à la création du festival Solidays. Agathe Bousquet change ensuite de secteur et s'intéresse à la publicité en rejoignant Euro RSCG C&O (qui deviendra en 2012 Havas Worldwide Paris) en 2001 en tant que consultante. En 2012, elle se voit confier la présidence d'Havas Paris. En avril 2017, elle devient présidente de Publicis Groupe en France. A ce poste, elle supervise l'ensemble des activités des agences en France, regroupées au sein de quatre organes : Publicis Communications, Publicis Media, Publicis Sapient et Publicis Health.

Etudes : Après être passée par Sciences Po, elle a obtenu un master en gestion à l'université Paris-Dauphine.

Diony Lebot, directrice générale de la Société Générale

Parcours : Diony Lebot est un pur produit de la Société Générale. Elle intègre la banque dès 1986 et y occupe diverses fonctions avant de devenir en 2004 directrice commerciale Europe au sein de la division "grandes entreprise et institutions financières" du groupe. En 2007, elle est nommée directrice générale de Société Générale Amériques et rejoint le comité de direction de l'établissement financier. Puis elle devient directrice adjointe de la division relations clients et banque d'investissement, et responsable de la région Europe de l'Ouest de la banque de grande clientèle du groupe. En 2016, elle accède au poste de directrice des risques de la Société Générale, avant de devenir directrice générale déléguée en mai 2018.

Etudes : Titulaire d'un DESS de finance et fiscalité de l'Université Paris I.

Fabienne Lecorvaisier, DG adjointe d’Air Liquide

Fabienne Lecorvaisier. YouTube/ Air Liquide

Parcours : Elle a débuté sa carrière dans le secteur des banques, à la Barclays, la Banque du Louvre et à la Société Générale. Fabienne Lecorvaisier rejoint ensuite le groupe Essilor en septembre 1993 en tant que directrice du développement, puis est nommée directrice financière et des systèmes d'information d'Essilor Amérique en 1996. En 2001, elle devient directrice financière du fabricant de verres correcteurs, puis directrice de la stratégie et des acquisitions en 2007. Elle rejoint Air Liquide en 2008 comme directrice financière et accède au poste de directrice générale adjointe en charge des finances, de la gestion et du secrétariat général du groupe spécialisé dans les gaz industriels. 

Etudes : Diplôme d'ingénieur à l'Ecole des Ponts Paris-Tech.


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On vous présente les 10 femmes de la tech à suivre en 2019 selon StartHer

VIDEO: Découvrez l'école maternelle norvégienne où les enfants font classe en extérieur quel que soit le temps