Le PDG de SoftBank Corp, Ken Miyauchi, à la cérémonie pour l'entrée à la Bourse de Tokyo de sa société, au Japon, le 19 décembre 2018. REUTERS/Issei Kato

C'est la plus importante levée de fonds jamais réalisée au Japon et la deuxième plus importante au monde, derrière celle effectuée par le groupe chinois Alibaba en 2014. Le montant est impressionnant: SoftBank est parvenu à récolter 23,5 milliards de dollars au total auprès des investisseurs dans le cadre de l'introduction en Bourse de sa filiale de téléphonie mobile, SoftBank Corp.

Si les 1,76 milliard de titres proposées ont été vendus sans difficulté, la filiale a connu une première journée à la Bourse de Tokyo beaucoup plus compliquée, mercredi 19 décembre. Le cours de son action, qui valait 1463 yens à l'ouverture, est resté sous son prix d'introduction tout au long de la journée, pour tomber à 1282 yens à la clôture du marché.

SoftBank Corp a ainsi perdu 14,5% de sa valeur. La filiale du groupe télécom affiche quand même une capitalisation boursière d'environ 6100 milliards de yens, soit autour de 54 milliards de dollars, selon l'AFP.

Deux raisons principales expliquent la chute du titre ce mercredi:

  • Le troisième fournisseur de réseau de téléphonie du Japon, de par son nombre d'abonnés, a connu récemment une rare interruption de service à l'échelle nationale, qui n'affecterait cependant ni ses revenus ni les dividendes, selon Reuters;
  • Les investisseurs s'inquiètent de l'exposition de l'entreprise à l'équipementier chinois Huawei, soupçonné d'espionnage par les Etats-Unis et dont la directrice financière a été arrêtée au Canada

SoftBank Corp est le groupe le plus exposé à Huawei parmi les sociétés de télécommunications japonaises, précise Reuters. La société prévoit de remplacer les équipements de son réseau 4G fournis par le groupe chinois par du matériel d'autres fournisseurs, selon un processus susceptible de s'avérer coûteux et de prendre beaucoup de temps, ont précisé deux sources à l'agence de presse.

En outre, les perspectives de croissance du secteur des télécommunications sans fil au Japon sont incertaines, affectées notamment par le vieillissement de la population.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : SoftBank a investi 3 Mds$ de plus dans WeWork et l'accord pourrait valoriser la startup de coworking à environ 42 Mds$

VIDEO: Regardez cet Airbus A330 être assemblé morceau par morceau