Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Fin du 100% télétravail : comment bien préparer son retour au bureau

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Fin du 100% télétravail : comment bien préparer son retour au bureau
Publié le 3 juin, le protocole sanitaire en entreprise exhorte chaque société à exiger plusieurs journées de télétravail par semaine. © Alex Kotliarskyi/Unsplash

Fixée au 9 juin, deuxième étape d'un déconfinement progressif, la fin du "100% télétravail" amorce un retour à la normale pour les salariés du privé et pour les agents de la fonction publique. Publié par le ministère du Travail le 3 juin, le protocole sanitaire en entreprise exhorte chaque entreprise à exiger plusieurs journées de télétravail par semaine. Toutefois, chacune reste libre d'imposer le nombre de jours de présentiel qu'elle souhaite. Invitée le vendredi 4 juin sur LCI, la ministre du Travail Élisabeth Borne avait recommandé d'opter pour deux jours sur place et trois jours à distance.

Alors que de nombreux salariés s'apprêtent à reprendre le chemin du bureau, certains expriment leurs appréhensions à l’idée de retrouver leur open space.
Ces craintes incluent souvent l'angoisse de retrouver une routine de transport chronophage, des embouteillages, des collègues antipathiques, ou un supérieur trop exigeant. "Certains managers que je suis se sont habitués au confort d'une maison secondaire à Bordeaux et se voient mal reprendre leurs habitudes dans la capitale", explique Virginie Bapt, executive coach (coach de dirigeants), et psychothérapeute à Paris.

À lire aussi — Couvre-feu, télétravail, restaurants... Ce que vous allez pouvoir faire à partir du 9 juin

Qu'ils soient heureux ou irrités à l'idée de revoir leurs collaborateurs, il faudra laisser le temps aux salariés de se réadapter à leur milieu professionnel. Selon un sondage Opinionway mené pour le cabinet Empreinte humaine, environ un salarié français sur deux était en détresse psychologique en décembre 2020. "Il y a eu beaucoup de souffrance liée au télétravail, de nombreux burn-out et de dépressions", observe la psychothérapeute, "les plus affectés par ce manque d'interactions sociales ont été mes clients entre 20 et 30 ans célibataires. Ils ont fait cinq ans d'études pour travailler dans une entreprise dynamique et élargir leur réseau mais se sont retrouvés assis derrière leur écran toute la journée", poursuit-elle.

Pour que le retour des salariés en entreprise se déroule dans de bonnes conditions, Virginie Bapt et Mila Elhamdi, coach carrière et emploi à Lyon, détaillent quelques conseils à respecter.

Prendre le temps de se réacclimater à la vie de bureau

Unsplash

Pour une reprise réussie, il est important de prendre son temps, insiste Virginie Bapt. À l'issue des confinements successifs, certains Français ont développé une anxiété qui s'apparente à une forme de misanthropie ou d'agoraphobie, ce que les psychanalystes ont baptisé "syndrome de la cabane". Apparu en mai dernier, le terme décrit "une peur de l’autre".

Être collé à ses congénères dans le métro pendant les heures de pointe, se mélanger aux foules de passants à longueur de journée finit par effrayer les télétravailleurs, accoutumés à un cocon, un endroit agréable, protégé, où l'on vit à son propre rythme. "Il faudra que les managers laissent le temps à leurs employés de se réadapter à leur lieu de travail, aux contraintes horaires et à leurs collaborateurs", prévient Virginie Bapt. Les salariés, eux, devront se réacclimater à leur charge de travail : inutile d'accumuler les heures supplémentaires pour rattraper le retard du dernier confinement, prévient la psychothérapeute.

À lire aussi — 5 façons simples pour les dirigeants de renouer les liens avec leur équipe lors du retour au bureau

Bien définir son planning de télétravail

Unsplash

Cette nouvelle organisation hybride (entre télétravail et présentiel) instaurée par le gouvernement promet de révolutionner le monde du travail. La première étape clé pour un bon retour aux sources serait donc d'apprendre à organiser son agenda de télétravail en fonction des besoins de son équipe, indique Mila Elhamdi. "Il est essentiel que chacun puisse trouver son propre équilibre entre journées à distance et au bureau, qu'il soit à l'aise avec son planning. Le manager doit savoir exactement qui est présent sur site et à quel moment pour pouvoir s'organiser", souligne la coach.

Repenser l'intelligence collective

Unsplash

"On ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé. Il faut reprendre le travail, mais autrement, en tirant des leçons des derniers confinements et des compétences qu'ils nous ont permis d'acquérir", résume Virginie Bapt. Pour ce faire, la psychothérapeute invite les salariés et les managers à repenser l'intelligence collective de leur service ou de leur entreprise. Définir et distinguer les tâches qui peuvent être effectuées en parfaite autonomie (et donc en télétravail) de celles qui nécessitent la présence de tous. Il faut donc "exploiter" ces moments de réflexion communs, les mettre à profit pour ne plus perdre de temps.

Les visioconférences sur Zoom ou Microsoft Teams par exemple, ont permis d'abréger des réunions interminables et d'en faire des rendez-vous virtuels plus courts et pertinents, selon la coach parisienne. Mila Elhamdi insiste, elle, sur les compétences informatiques que chacun a pu acquérir en se formant à ces nouveaux outils, et donc sur la transition numérique, également accélérée par ces logiciels. L'autonomie et la liberté engendrées par le télétravail se révèlent des valeurs qui doivent également être sauvegardées dans l'intérêt de chaque salarié et pour le bon fonctionnement d'une équipe.

À lire aussi — Ces salariés nous ont raconté comment le télétravail les a menés au burnout

Valoriser la communication, demander plus de feedback

Unsplash

Une autre manière de travailler autrement, en tirant les enseignements des derniers confinements, serait de valoriser et améliorer la communication au sein d'un service. Parfois négligée par certains managers et employés en télétravail ou rendue difficile par des problèmes de connexion, une bonne communication est pourtant capitale. "Les dirigeants et leurs salariés vont devoir créer plus de temps conviviaux pour restaurer la communication au sein des équipes, valoriser le travail des autres. Leurs collaborateurs attendent plus de feedback et pourquoi pas la mise en place de documents formalisés pour estimer leur charge de travail", propose Mila Elhamdi.

À lire aussi — Voici 9 étapes à suivre pour apprendre à déléguer votre travail le plus efficacement possible

Conserver les moments de détente instaurés pendant les confinements successifs

Unsplash

Jardinage, pauses fitness, sorties avec les enfants… Les habitudes que vous avez prises pour vous détendre et vous aérer après vos huit heures de travail font aussi partie de votre quotidien et il est crucial que vous les conserviez, selon Mila Elhamdi. "Ceux qui ont su redynamiser leur routine par des activités sportives et des moments avec leurs enfants doivent continuer d'optimiser leur temps libre en retrouvant le monde du travail. Ces instants sont essentiels à leur bien-être".

Mettre en place des moments plus conviviaux pour réunir toute l'équipe

Unsplash

Happy hours en plein air, petits déjeuners surprise, afterworks… Ces « moments de convivialité » sont désormais autorisés par le nouveau protocole sanitaire du gouvernement. Ils sont recommandés en extérieur et dans la limite « de 25 personnes ». L'occasion de profiter de ces rendez-vous informels pour échanger des anecdotes, apprendre à se connaître d'une autre manière, plus détendue. Selon Alyson Lyons, coach de dirigeants pour la banque américaine JPMorgan, les projets d'apprentissage collectifs peuvent également stimuler la créativité et tisser des liens au sein d'un groupe.

Prendre le temps de réfléchir à son choix de carrière

Bruce Mars /Unsplash

Selon une étude menée en mars par Cadremploi, 83% des 1800 cadres interrogés songeaient à se reconvertir ou étaient déjà passés à l’acte. Ces chiffres n'étonnent pas Mila Elhamdi, qui encadre désormais la transition professionnelle et le projet de reconversion de plusieurs de ses clients. Elle encourage les indécis, ceux qui ont un doute sur l'intérêt et le choix de leur carrière, à profiter de ce rythme de télétravail hybride, flexible pour s'interroger sur leur avenir. "Il faut que les salariés s'écoutent. S'ils constatent une perte de sens au travail pendant cette période de réflexion plus saine, il ne faut pas qu'ils hésitent à franchir le cap et se reconvertir", assure-t-elle.

À lire aussi — Ces 8 destinations de rêve ont créé un nouveau visa pour attirer les télétravailleurs

Découvrir plus d'articles sur :