Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Finalement, ce n'est pas Vénus qui est la planète la plus proche de la Terre


Lorsque vous étiez à l'école, vous avez peut-être appris l'ordre des planètes de notre système solaire en fonction de leur distance par rapport au Soleil. On vous aura probablement dit que Vénus était la planète la plus proche de la Terre. Finalement, ce n'est peut-être pas le cas. A en croire de nouvelles découvertes publiées dans la revue Physics Today, la planète la plus proche de la Terre ne serait pas Vénus, mais Mercure. Alors, comment avons-nous pu ne pas vérifier cette hypothèse pendant si longtemps ? "Par un phénomène de négligence, d'ambiguïté ou de pensée de groupe, les vulgarisateurs scientifiques ont diffusé des informations fondées sur une hypothèse erronée concernant la distance moyenne entre les planètes", ont déclaré les ingénieurs Tom Stockman, Gabriel Monroe et Samuel Cordner à Physics Today.

Lorsque nous regardons les orbites des planètes autour du Soleil, l'orbite terrestre est la plus proche de celle de Vénus. C'est la méthode traditionnelle utilisée pour déterminer la distance entre deux planètes — mais elle prend en compte uniquement les distances moyennes entre les planètes prises individuellement et le Soleil au lieu de regarder les positions des planètes les unes par rapport aux autres au cours d'une orbite. Vénus et la Terre se déplacent autour du Soleil à des vitesses différentes, de sorte que la plupart du temps, elles sont en réalité assez éloignées l'une de l'autre dans le système solaire.

Cela signifie que Mercure, qui a la plus petite orbite parmi toutes les planètes de notre système solaire, est donc plus proche de la Terre la plupart du temps que notre "voisin orbital" Vénus. En d'autres termes, lorsque Mercure et la Terre sont les plus éloignées l'une de l'autre, elles sont en réalité plus proches que Vénus et la Terre au même point.

"En utilisant une méthode plus précise pour estimer la distance moyenne entre deux corps en orbite, nous constatons que cette distance est proportionnelle au rayon relatif de l'orbite interne", a déclaré l'équipe. "Finalement, Mercure est en moyenne plus proche de la Terre que Vénus, car Mercure tourne plus autour du Soleil."

Pour tester leur théorie, les scientifiques ont procédé à une simulation sur une période de 10 000 ans et ont comparé les résultats aux distances fournies par la méthode traditionnelle. La simulation ne s'écartait que de 1% de leur méthode la plus récente, mais variait jusqu'à 300% des distances précédemment admises.

Bien que les résultats soient encourageants, l'équipe n'a pas encore terminé le processus d'évaluation par les pairs — qui est essentielle pour que les conclusions soient prises au sérieux — mais le groupe est optimiste.

Version originale : Joshua Fritz/Business Insider Deutschland

Découvrir plus d'articles sur :