Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La fintech londonienne Revolut vaut désormais 1,7 Md$ — 33 mois après sa création

La fintech londonienne Revolut vaut désormais 1,7 Md$ — 33 mois après sa création
© Storonsky
  • La fintech Revolut a levé 250 millions de dollars sur une valorisation de 1,7 milliard de dollars.
  • Le milliardaire russe Yuri Milner's DST Global a mené le tour de table.
  • La levée de fonds financera des recrutements et le développement international.
  • Revolut a débuté comme application de change sans frais, mais s'est diversifié dans la banque et l'assurance.

LONDRES — La startup de fintech Revolut a levé 250 millions de dollars dans le cadre d'un tour de financement à succès de la "Série C".

Cette levée de fonds, l'une des plus importantes jamais réalisés pour une fintech européenne, valorise Revolut à 1,7 milliard de dollars. Cela signifie que l'entreprise de 33 mois a multiplié sa valorisation par cinq en un an. Selon Revolut, le tour de table en fait l'une des startups tech européennes devenue le plus rapidement une "licorne". Une "licorne" est un terme du secteur tech pour désigner une entreprise non-cotée valorisée à plus de 1 milliard de dollars.

Revolut, dont le siège social est à Londres, a commencé comme carte de change de devises sans frais, liée à une application, mais s'est rapidement développée pour offrir tout, depuis l'assurance voyage et l'investissement immobilier jusqu'au trading de crypto-monnaies. Elle fait actuellement une demande de licence bancaire en Lituanie.

L'application compte 2 millions d'utilisateurs dans le monde et revendique 250.000 utilisateurs actifs par jour. Revolut traite actuellement 1,8 milliard de dollars de transactions par mois et affirme recruter jusqu'à 8000 nouveaux utilisateurs par jour.

Captures d'écran de l'appli Revolut

Le tour de table a été mené par DST Global, le véhicule d'investissement du milliardaire russe Yuri Milner qui a été l'un des premiers investisseurs de Facebook, Twitter, Spotify et Airbnb, entre autres. Les investisseurs existants de Revolut, Index Ventures et Ribbit Capital ont également remis au pot.

Le DG et fondateur Nikolay Storonsky a déclaré dans un communiqué: "Notre objectif, depuis notre lancement, a été de faire tout le contraire des banques traditionnelles."

"Nous construisons des technologies de pointe qui redonnent aux gens le contrôle de leurs finances, nous parlons à nos clients comme des humains et nous n'avons jamais peur de remettre en question les idées reçues afin d'innover."

Tom Stafford de DST Global commente: "Revolut développe et fournit une technologie qui réduit la complexité et le coût des services financiers pour les consommateurs et les petites entreprises. Nous sommes ravis de soutenir Nik et l'équipe Revolut alors qu'ils continuent d'innover, de déployer de nouveaux services et de s'étendre géographiquement."

Ce nouvel apport de fonds servira à financer des recrutements et le développement international de la startup. Elle vise des lancements aux États-Unis, au Canada, à Singapour, à Hong Kong et en Australie d'ici la fin de l'année. Elle prévoit également de faire passer ses effectifs de 350 à environ 800 personnes. Revolut a déclaré vouloir atteindre 100 millions de clients dans le monde entier d'ici cinq ans.

Ce tour de table porte le montant total levé par Revolut à 340 millions de dollars et s'inscrit dans une vague d'énormes investissements dans des banques spécialisées en Europe. En mars, la société allemande N26 a levé 160 millions de dollars et la société britannique Atom a levé 149 millions de livres sterling.

Version originale: Oscar Williams-Grut/Business Insider UK

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :