Un bracelet Fitbit. Fitbit

Les craintes de piratages informatiques ne concernent pas que les élections en 2017.

Les entreprises et les particuliers ne sont pas à l'abri. Depuis 2008, le nombre de cyberattaques a d'ailleurs largement augmenté. Associated Press, la banque JP Morgan ou l'agence mondiale antidopage ont été prises pour cibles. 

Yahoo a aussi été durement touché, ce qui a diminué la valeur de l'entreprise de 350 millions de dollars.

Selon un dirigeant de l'entreprise de sécurité informatique Gemalto, on pourrait assister à une explosion des piratages en 2017.

"Cette nouvelle année devrait faire l'objet d'attaques de plus en plus sophistiquées, parfois non détectables, et ayant des motifs d'ordre financier ou bien politique", estime Jason Hart, directeur protection des données chez Gemalto dans une tribune publiée dans le journal Les Echos.

En croissance, le secteur de l'Internet des objets (IoT) devient l'un des nouveaux terrains de jeu des pirates informatiques car il multiplie les risques et les victimes potentielles. Le bracelet connecté Fitbit en est l'illustration parfaite pour John Hart.

"Prenons par exemple le Fitbit. Il suffit de voir le nombre de personnes qui y ont accès, de l'utilisateur au fabricant, en passant par le fournisseur de 'cloud' hébergeant l'infrastructure informatique, à la personnes tierce qui y accède via une API (Application programing interface). Cela crée une prolifération des risques que le marché de la sécurité informatique n'avait jusqu'alors pas identifié, puisqu'il s'agissait juste d'objets utilisés par les consommateurs."

Ces failles commencent déjà à être exploitées par les hackers. En octobre 2016, une cyberattaque conduite par le biais d'objets connectés avait fait tomber une très grande partie du web américain, dont Netflix et Twitter. Les pirates ont utilisé un programme malveillant appelé Mirai pour exploiter les failles des lecteur DVD, webcams et boxes internet et les utiliser dans une attaque par déni de service (DDos).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Russie a un plan sophistiqué pour diffuser de fausses informations aux populations des pays occidentaux — et l’a déjà testé en 2015

VIDEO: La vice-présidente chargée du 'design experience' de Dassault Systèmes nous dévoile l'avenir du design automobile