Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Fnac Darty plonge en Bourse après l'annonce d'une baisse de ses ventes en raison du mouvement des 'gilets jaunes'

Fnac Darty plonge en Bourse après l'annonce d'une baisse de ses ventes en raison du mouvement des 'gilets jaunes'
© REUTERS/Alessandro Bianchi TPX IMAGES OF THE DAY

Le groupe Fnac Darty voit son cours de Bourse chuter à la Bourse de Paris, jeudi 10 janvier, après avoir annoncé la veille évaluer à 45 millions d'euros l'impact du mouvement des "Gilets jaunes" sur ses ventes en France et en Belgique.

"Cet impact sur les ventes de fin d'année devrait peser en conséquence sur la croissance du résultat opérationnel courant attendue pour l'année 2018", a précisé la direction dans un communiqué envoyé à l'AFP.

L'activité du distributeur de biens culturels et électroménagers est habituellement importante pendant la période des fêtes de fin d'année. Au troisième trimestre de 2017, il avait réalisé 2,44 milliards d'euros de ventes sur un chiffre d'affaires annuel de près de 7,45 milliards d'euros.

A 10h ce jeudi, le titre Fnac Darty plonge de 4,60%, à 55,95 euros.

Investing

Le groupe a dû fermer des magasins en raison des violences, comme ceux des Champs-Elysées, des Halles ou des Ternes à Paris, quand d'autres ont vu leur accès bloqué.

Dans la foulée de ces annonces, la banque d'affaires américaine Bryan Garnier et l'établissement financier britannique HSBC ont tous deux abaissé leurs objectifs de cours sur la valeur Fnac Darty.

"La majorité des pertes de chiffre d'affaires est concentrée sur le mois très rentable de décembre et nous doutons que Fnac Darty soit parvenu à ajuster sa structure de coûts dans un délai aussi court et à protéger ses marges sur le dernier mois de l'année", expliquent les analystes de Bryan Garnier dans une note que s'est procurée Reuters.

Le distributeur n'est pas le seul à être affecté par les manifestations des "Gilets jaunes". L'Insee a précisé ce jeudi que la production industrielle de la France avait reculé de 1,3% en novembre, après une hausse de 1,3% en octobre. Un repli bien plus marqué qu'attendu.

Découvrir plus d'articles sur :