Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Fonctionnement, sécurité des données personnelles, Bluetooth... L'application mobile StopCovid en 5 questions

Fonctionnement, sécurité des données personnelles, Bluetooth... L'application mobile StopCovid en 5 questions
© Lerexis/Getty Images

Après des mois de débats et de préparation, l’application StopCovid est enfin prête à être déployée. Mercredi 27 mai, l’Assemblée Nationale et le Sénat ont tous deux donné leur feu vert à son utilisation en France. Ce nouvel outil de traçage numérique, conçu pour aider à endiguer l’épidémie de Covid-19, sera disponible dès le mardi 2 juin sur App Store et Google Play, comme l’a annoncé Edouard Philippe le 28 mai. L’application ne sera pas obligatoire, son utilisation reposera sur la base du volontariat, mais le gouvernement encourage la population à la télécharger. Elle sera bien évidemment gratuite.

Une fois installée par les Français qui le souhaitent, StopCovid permettra d'avertir tous les utilisateurs ayant eu un contact prolongé avec une personne testée positive au coronavirus. Ce traçage devrait faciliter la tâche des médecins et de l'Assurance Maladie pour l'identification et la prise en charge des cas contacts. Mais l'application soulève des inquiétudes auprès des citoyens, notamment à propos de la protection de leurs données personnelles. Avant son lancement ce weekend, Business Insider France fait le point en 5 questions/réponses.

Quelles informations faut-il fournir pour installer l'application ?

Ministre de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics

Aucune. Une fois StopCovid téléchargée dans l'App Store ou sur Google Play, il suffit d'activer le bluetooth de votre téléphone, puis d'appuyer sur le bouton "activer" dans l'application pour qu'elle fonctionne.

Il ne faut renseigner aucune information personnelle, pas même votre nom, pour l'installer. En cliquant sur "activer", un numéro anonyme sera simplement généré pour identifier votre téléphone dans l'historique des autres téléphones en cas de contact rapproché.

Comment le traçage des cas contacts fonctionne t-il ?

Ministre de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics

L'application s'appuie sur la technologie Bluetooth, qui permet à nos smartphones d'identifier des appareils à proximité comme des enceintes connectées, des imprimantes ou encore, dans le cas de StopCovid, d'autres téléphones. Si des personnes ayant toutes installées l'application — et ayant activé leur Bluetooth — se trouvent à moins d'1 mètre de distance avec leur téléphone pendant plus de 15 minutes (comme dans les transports en commun ou dans un commerce), StopCovid enregistrera dans chaque téléphone l'historique de cette "rencontre", de manière cryptée.

Si par la suite, l'une de ces personnes est testée positive au Covid-19, et qu'elle le déclare dans l'application en scannant le QR code ou en entrant le code à usage unique fourni avec les résultats du test, tous les cas contacts l'ayant croisée seront automatiquement mis au courant en recevant un message via l'application.

Ces personnes, potentiellement à risque, seront encouragées à consulter un médecin et recevront des conseils sur la bonne conduite à adopter. Elles pourront ensuite éventuellement se faire tester à leur tour — un système particulièrement utile pour éviter que des cas asymptomatiques ne transmettent le virus sans le savoir autour d'eux.

Ministre de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics

Est-ce que l'application récupère des données personnelles ?

Yura Fresh/Unsplash

L'application en elle-même ne collecte aucune donnée personnelle. Contrairement à ce que beaucoup craignaient, Stopcovid ne recueille pas de données de géolocalisation, elle ne fonctionne qu'à l'aide du Bluetooth.

Comme l'avait expliqué Cédric O, le secrétaire d'État chargé du Numérique, au Monde en avril dernier, l'application retracera "l’historique des relations sociales qui ont eu lieu dans les jours précédents, sans permettre aucune consultation extérieure, ni transmettre aucune donnée".

Le secrétaire d'État a tenu à rassurer à nouveau les Français mercredi 27 mai, en expliquant au micro d'Europe 1 que "la seule chose qui est enregistrée dans votre téléphone, c'est votre historique de rencontre, et les téléphones, sous forme de codes, que vous avez croisés. Et personne n'a accès à cette liste, ni vous, ni l'État, ni personne". 

Est-ce qu'il existe un risque de piratage ?

Mika Baumeister/Unsplash

"Aucun système n'est infaillible" a déclaré Cédric O à Europe 1, mais le secrétaire d'État a assuré avoir pris "toutes les garanties possibles". Avant d'être lancée à grande échelle ce week-end, StopCovid a d'ailleurs été testée par des hackers dits "éthiques", qui sont chargés de détecter les potentielles failles du système, permettant ainsi de les corriger et de mieux sécuriser l'application.

Comme pour toutes les applications, le risque de hacking existe donc mais il est relativement faible pour StopCovid, d'autant plus que l'application en elle-même ne collecte pas de données personnelles ou financières susceptibles d'intéresser des hackers.

Est-il possible de désactiver l'application une fois installée ?

Ministre de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publics

Oui, il suffira pour cela de cliquer sur "désactiver" dans l'application, ou tout simplement de couper sa connexion Bluetooth sans laquelle StopCovid ne fonctionne pas.

À lire aussi — Donald Trump va signer un décret 'relatif aux médias sociaux' après avoir accusé Twitter de bafouer la liberté d'expression

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :