Élections européennes : ces choses que l'Union européenne a apportées dans notre quotidien

REUTERS/Lisi Niesner

Souvent décriée, accusée par certains de tous les maux, l'Union européenne (UE), créée par le traité de Maastricht en 1993, a de nombreux défauts mais aussi des qualités. En matière de droits des consommateurs notamment, elle a permis diverses avancées. L'UE facilite par ailleurs la vie de ses citoyens dans plusieurs domaines. Si elle suscite des débats parfois houleux sur l'immigration, la libre circulation des personnes permet par exemple aux voyageurs français de traverser sans contrôle d'identité les frontières des 22 Etats de l'espace Schengen parmi les 28 pays membres de l'UE. 

L'instauration d'une monnaie unique — l'euro, dont les billets et les pièces sont en circulation depuis janvier 2002 — évite également d'avoir à acquérir de la monnaie locale lors de ses voyages dans les 19 Etats membres de la zone euro. A la veille du scrutin européen, dimanche 26 mai, qui vise à renouveler le Parlement de l'UE et à élire pour les Français 79 eurodéputés, voici un petit tour de ce que l'Union européenne a déjà apporté aux citoyens et consommateurs de ses Etats membres:

La fin de la surfacturation pour les appels, les messages et l'usage de l'internet mobile dans les autres Etats de l'UE.

Depuis juin 2015, vous pouvez passer des appels depuis n'importe quel Etat de l'Union européenne sans subir de surfacturation. Pratique quand vous partez en voyage en Grèce ou en Espagne, par exemple. Au-delà des appels, les SMS, les MMS, ainsi que l'usage de l'internet mobile (avec une enveloppe réduite) sont concernés par la fin des frais d'itinérance (ou roaming). Outre les 28 Etats membres de l'UE, cette mesure concerne aussi la Norvège, l'Islande et le Lichtenstein. 

En revanche, si vous appelez de France vers un autre pays de l'Union, vous pouvez toujours être surfacturé. Toutefois, depuis le 15 mai 2019, les appels téléphoniques et les SMS  sont plafonnés à 19 centimes la minute pour un appel, et 6 centimes le message écrit.

Des données personnelles mieux protégées, avec l'entrée en vigueur du RGPD.

REUTERS/Lisi Niesner

Entré en application en mai 2018, le règlement général de protection des données (RGPD) est une grande avancée pour la vie privée des citoyens de l'Union européenne, qui bénéficient en la matière d'une législation plus avancée qu'aux Etats-Unis. Le RGPD renforce notamment les droits des internautes. Il impose aux entreprises, dont les géants du numérique comme Facebook et Amazon, d'informer les internautes sur l'utilisation de leurs données et de recueillir leur consentement avant de conserver des informations les concernant (nom, prénom, adresse, coordonnées...).

Toutefois, certaines entreprises ne respecteraient pas encore bien ce nouveau règlement, à l'image de Google, épinglé par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) en janvier dernier. 

La possibilité que ses soins médicaux soient pris en charge dans les autres pays de l'UE. 

Instaurée en 2004, la carte européenne d'Assurance Maladie (CEAM) facilite la prise en charge de vos frais de santé à l'étranger, dans les pays membres de l'Union, si vous devez consulter un médecin ou êtes hospitalisé par exemple. Cette carte peut aussi être utilisée en Suisse, en Islande et au Lichtenstein. Il est important d'en faire la demande auprès de votre caisse d'Assurance Maladie au moins 15 jours avant votre départ. La CEAM est valable deux ans maximum.

La découverte d'un autre pays européen et l'amélioration de son niveau dans une langue étrangère grâce au programme Erasmus.

Le programme Erasmus, devenu Erasmus + pour la période 2014-2020, permet chaque année à des centaines de milliers d'étudiants d'aller vivre pendant trois mois à un an dans une ville étrangère au sein de l'Union. L'occasion de découvrir une autre culture et d'améliorer son niveau d'anglais ou d'espagnol par exemple. Trente ans après sa création, il a déjà bénéficié à plus de 9 millions de personnes, notamment des étudiants et des enseignants, selon la Commission européenne.

Les étudiants effectuant un échange universitaire via ce programme bénéficie d'une bourse, dont le montant varie selon le pays ou la région d'origine. Erasmus + contribue à élargir les possibilités pour partir à l'étranger aux bénévoles et aux apprentis, qui peuvent compléter leur formation dans un autre pays européen.

Des droits supplémentaires pour les achats en ligne, comme le délai de rétractation de 14 jours.

Fnac des Ternes à Paris, le 30 novembre 2018. Business Insider France/Elisabeth Hu.

Une directive de l'Union européenne, remontant à 2011, impose un délai de rétractation de 14 jours dans les pays membres pour tout achat en ligne. Ce délai vous permet de renoncer à un produit, même après l'avoir payé, à compter de la livraison de votre commande. Le vendeur doit alors vous rembourser au plus tard dans les 14 jours qui suivent la date à laquelle vous l'avez informé de votre décision.

Par ailleurs, en vertu du droit européen retranscrit au niveau national, tout bien neuf ou d'occasion bénéficie d'une garantie légale de conformité pendant au moins deux ans, à compter de la livraison du bien.

Un meilleur respect de l'environnement, comme l'illustre le récent vote des eurodéputés sur les objets en plastique. 

Bien que beaucoup reste à faire et que les eurodéputés subissent toujours la pression des lobbys, l'Union européenne a déjà permis de nombreuses avancées sur l'environnement. L'Etat français est par exemple poursuivi à l'heure actuelle par Bruxelles pour non-respect, dans 14 agglomérations, des normes européennes de qualité de l'air, qui restent pourtant moins strictes que les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), selon l'AFP. Ce dossier risque toutefois de prendre des années avant d'être jugé.

Par ailleurs, les objets à usage unique en plastique, comme les pailles, les cotons-tiges, les touillettes à café, les couverts et les assiettes, ne pourront plus être vendus sur le territoire européen à partir de 2021, après que le Parlement européen a entériné la fin de ces produits en mars. Pour limiter la pollution des océans, la législation fixe en outre un objectif de collecte de 90% pour les bouteilles en plastique d'ici 2029, précise Europe 1

Des virements et achats facilités au sein de l'UE, sans frais supplémentaires.

La réforme du SEPA (Single Euro Payments Area ), en 2014, doit permettre que les paiements électroniques transfrontaliers en euro soient aussi simples et rapides que ceux réalisés au sein d'un même pays. Cette harmonisation européenne implique la reconnaissances des codes bancaires IBAN et BIC par l'ensemble des 28, auxquels s'ajoutent six Etats (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse, Monaco et Saint- Marin), précise France Bleu

Lors d'un paiement transfrontalier dans la zone euro, votre banque ne peut pas vous facturer des frais supplémentaires. De même, les paiements par carte et les retraits à des distributeurs automatiques dans les autres pays de la zone ne peuvent pas faire l'objet de frais supérieurs à ceux prélevés au niveau national. 

A partir du 15 décembre 2019, les banques européennes seront également obligés d'appliquer des montants identiques dans tous les Etats membres de l'UE pour les frais bancaires, que les transactions soient réalisées dans la zone euro ou ailleurs au sein de l'Union, dans un pays n'ayant pas adopté la monnaie unique, selon Le Figaro.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Un gastro-entérologue explique pourquoi le régime sans gluten est mauvais pour la santé