La France s'apprête à interdire 5 insecticides nocifs pour les abeilles — mais ces dernières semblent avoir développé une sorte d'addiction à ces substances

Les abeilles semblent avoir développé une sorte d'addiction pour des insecticides. REUTERS/Arnd Wiegmann

La France s'apprête à interdire cinq insecticides nocifs pour les abeilles à compter de ce samedi 1er septembre 2018, même si des dérogations sont possibles jusqu'en 2020. 

Les insecticides en question, appelés "néonicotinoïdes", sont utilisés sur le blé, la vigne, les pommiers et certains légumes pour les débarrasser des chenilles, cochenilles, pucerons ou insectes mangeurs de bois. 

Mais selon les scientifiques, ils sont dangereux pour les colonies d'abeilles en déclin, car ils s'attaquent à leur système nerveux, provoquant des désorientations ou des altérations du sperme des mâles.

Toutefois, les scientifiques ont décelé un phénomène étonnant: les abeilles semblent avoir développé une sorte d'addiction pour ces insecticides malgré leur nocivité, tout comme un fumeur devient dépendant à la nicotine, rapporte le journal britannique The Guardian.

Dr Richard Gill, du département des sciences du vivant à l'Imperial College London, a déclaré au Guardian:

"Si elles ont le choix, les abeilles naïves semblent éviter la nourriture traitée aux néonicotinoïdes. Toutefois, individuellement les abeilles développent progressivement une préférence pour la nourriture traitée."

Et d'ajouter: 

"Il est intéressant de noter que les néonicotinoïdes ciblent les récepteurs nerveux chez les insectes qui sont similaires aux récepteurs ciblés par la nicotine chez les mammifères."

Les scientifiques doivent continuer leurs recherches pour comprendre le mécanisme qui explique pourquoi les abeilles finissent par acquérir cette préférence au fil du temps.

La liste des néonicotinoïdes interdits en France devrait également s'allonger, puisqu'un amendement au projet de loi agriculture et alimentation a été adopté par le Parlement en première lecture et entend étendre l'interdiction aux "néonicotinoides de nouvelle génération" ayant les mêmes effets que leurs aînés, rappellent Les Echos.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce graphique montre quels pays européens utilisent le plus de pesticides

VIDEO: D'anciens terrains d'usine ont été transformés en ferme — voici à quoi ça ressemble