François Fillon est mis en examen dans l'enquête sur les emplois fictifs

François Fillon lors d'un meeting à Maisons-Alfort, le 24 février 2017. REUTERS/Christian Hartmann

François Fillon a été mis en examen ce mardi 14 mars dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs dont aurait bénéficié sa famille, après avoir été entendu ce matin-même par les juges.

Le Parquet a précisé que les chefs d'accusation retenus contre le candidat Les Républicains sont les suivants:

  • détournement de fonds publics,
  • complicité et recel de détournement de fonds publics,
  • complicité et recel d'abus de biens sociaux
  • et manquement aux obligations déclaratives.

Cela confirme une information du Canard enchaîné et de RTL.

Le chef de "trafic d'influence" n'a pas été retenu.

Tout en déclarant maintenir sa candidature à la présidentielle, François Fillon avait annoncé le 1er mars sa convocation mercredi 15 mars devant les trois juges d'instruction chargés de l'information judiciaire en vue de sa mise en examen. Le calendrier aurait donc été modifié.

L'ex-premier ministre, qui se dit victime d'une enquête "exclusivement à charge" et privé du traitement dû à "un justiciable comme les autres", a réaffirmé ce lundi qu'il irait jusqu'au bout de sa campagne malgré ses ennuis judiciaires.

En janvier dernier, une enquête du Canard Enchaîné a révélé que François Fillon aurait rémunéré sa femme et ses deux enfants pour des emplois fictifs.

Ce matin, le journal Le Parisien a par ailleurs révélé que les enfants de François Fillon, qui auraient bénéficié d'emplois fictifs en tant qu'assistants parlementaires de leur père au Sénat entre 2005 et 2007, auraient versé sur le compte joint de leurs parents une part importante des rémunérations perçues.

Selon Le Parisien, les magistrats en charge de l'enquête s'interrogent sur la nature de ces virements, s'ils ont notamment pu servir de rétrocessions destinées à maintenir le train de vie du couple Fillon.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La course à l'Elysée a été complètement folle — retour sur les péripéties qui ont émaillé la campagne présidentielle 2017

VIDEO: La fondatrice d'une startup américaine raconte pourquoi elle a quitté Google après seulement 2 ans