Il y a un problème 'insupportable' que la réforme du Code du travail ne règle pas, selon le patron de la Banque de France

Pause déjeuner sur les marches du quartier des affaires de la Défense, à Paris. REUTERS/Charles Platiau

La Banque de France a relevé jeudi 14 décembre ses prévisions de croissance pour l'économie française, qui devrait atteindre 1,8% cette année puis 1,7% en 2018 et 1,8% en 2019.

La banque centrale n'exclut pas que l'économie française fasse mieux encore grâce aux réformes du gouvernement à l'horizon 2019.

Mais il y a un point où le gouvernement doit encore se mettre au travail, selon François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. 

Dans un entretien au quotidien économique Les Echos, il estime que "la réforme la plus importante doit être celle de la formation professionnelle et de l'apprentissage". Et résume simplement l'enjeu du problème:

"Que les entreprises n'arrivent pas à recruter les personnes dont elles ont besoin avec près de 3 millions de chômeurs — dont environ 600.000 jeunes — est insupportable, y compris pour notre cohésion sociale."

Emmanuel Macron a signé le 22 septembre dernier les cinq ordonnances réformant le Code du travail, qui permettent notamment de négocier directement au niveau de l'entreprise et prévoient une modification des indemnités prud'homales. 

Pour François Villeroy de Galhau, la réforme du marché du travail déjà entreprise par le gouvernement Edouard Philippe "va dans le bon sens" et il salue la réduction du déficit public en dessous du seuil de 3% du PIB. Mais il attend plus d'effort sur la réduction des dépenses publiques. 

Vous pouvez lire l'intégralité de l'entretien du gouverneur de la Banque de France avec Les Echos ici

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 17 pays les plus endettés au monde en 2018

VIDEO: Ces 5 choses que vous avez apprises à l'école ne sont plus vraies