Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Françoise Brougher, ancienne dirigeante de Pinterest, porte plainte pour discrimination sexiste contre l'entreprise

Françoise Brougher, ancienne dirigeante de Pinterest, porte plainte pour discrimination sexiste contre l'entreprise
Francoise Brougher. © Pinterest

L'ancienne directrice générale de Pinterest, Françoise Brougher, a intenté un procès pour discrimination sexiste contre la société. Cette plainte explique pourquoi elle a soudainement quitté la société en avril, sans explication, après deux ans de travail en tant que numéro 2. Elle déclare qu'elle a été licenciée suite à un échange animé avec le directeur financier de Pinterest, Todd Morgenfeld, après qu'il a prétendument fait des commentaires désobligeants à son sujet devant ses pairs, et aurait tenu des propos sexistes, se plaignant qu'elle n'était pas "assez collaborative".

"Je croyais que Pinterest me jugerait sur la base de mes performances professionnelles. Mais au lieu de cela, j'ai été traitée injustement en raison de mon sexe", affirme Françoise Brougher dans un mail envoyé à Business Insider US. Elle affirme également qu'elle a été exclue de réunions importantes, qu'elle n'a pas été invitée à participer à la tournée de présentation de l'entreprise avant l'introduction en Bourse de Pinterest en 2019, et qu'elle a découvert qu'elle était moins bien payée que les cadres masculins seulement après que l'entreprise a déposé les documents nécessaires à son introduction en Bourse.

Et elle a en outre déclaré que, contrairement à ses pairs masculins, ses actions dans l'entreprises ont été rétrocédées à son départ, la plupart d'entre elles étant acquises au cours des deux dernières années d'un calendrier d'acquisition de quatre ans. Elle a déclaré qu'après sa plainte, la société a ajusté sa rémunération.

Françoise Brougher dit qu'elle s'est plainte des commentaires de Todd Morgenfeld au chef des ressources humaines et au fondateur Ben Silbermann. Celui-ci l'aurait renvoyée à la suite d'un appel vidéo. Elle dit qu'on lui a demandé d'annoncer son départ au personnel sous la forme d'une démission, et qu'elle a refusé.

Avant Pinterest, Françoise Brougher était bien connue dans le secteur de la tech pour ses fonctions de cadre chez Charles Schwab, Google et Square. "Je m'exprime parce que je veux participer au dur labeur de démantèlement des systèmes de préjugés sexistes qui punissent les femmes pour le type de leadership fort récompensé chez les hommes et qui entravent la capacité des dirigeantes à réussir", a-t-elle déclaré.

Pinterest n'a pas répondu immédiatement à la demande de commentaires de Business Insider US, mais a déclaré au New York Times qu'elle examinait la plainte. "Nos employés sont incroyablement importants pour nous", a déclaré un porte-parole de l'entreprise.

Ce procès fait suite à la sortie explosive de deux employés noirs de Pinterest, Ifeoma Ozoma et Aerica Shimizu Banks, anciens managers en "Public Policy & Social Impact" à Pinterest. Après leur départ public en mai, les deux employés ont raconté à Business Insider US leurs difficultés avec l'entreprise, de la lutte pour le salaire à la mise en place de menaces sur Internet.

Business Insider US a parlé à près d'une douzaine d'anciens employés qui ont estimé avec été licencié ou "expulsé" de l'entreprise sans réelle explication, qui ont décrit les directeurs qui ont humilié les employés jusqu'à ce qu'ils pleurent, et l'aliénation particulière que les employés noirs ressentaient au sein de l'entreprise. Depuis, le président et fondateur de l'entreprise, Ben Silbermann, s'est excusé et a promis de mener une enquête approfondie sur la culture et les politiques de sa société.

Version originale : Julie Bort/Business Insider

A lire aussi — Facebook va interdire les 'discours de haine implicites' comme le blackface et les stéréotypes antisémites

Découvrir plus d'articles sur :