Cette compagnie aérienne dont vous n'avez jamais entendu parler propose des billets pour San Francisco à 169€ — si vous pouvez vous passer de 2 choses

French Bee.

Vous ne la connaissez peut-être pas, mais cette compagnie française low cost est en passe de proposer les tarifs les plus intéressants du marché pour voyager aux Etats-Unis.

La compagnie aérienne française French Bee, société sœur d'Air Caraïbes, va ouvrir une ligne qui relie Paris à San Francisco pour 129 euros, a rapporté le site AirJournal ce mercredi 7 février 2018.

Ces vols seront opérés à partir du 11 mai 2018. 

Ce tarif extrêmement concurrentiel correspond à 358 euros pour un aller-retour vers l'une des villes touristiques les plus prisées des Etats-Unis et l'aéroport de choix pour rejoindre la Silicon Valley, à 11 heures de vol de Paris.

Il y a toutefois deux inconvénients majeurs:

  • Il ne faut prendre qu'un bagage en cabine,
  • Il n'y a pas de repas compris dans ce prix.

Le voyage coûte en effet plus cher (418 euros) si les passagers prennent un bagage en soute et souhaitent avoir un repas à bord — ce qui risque d'être nécessaire pendant 11 heures de trajet, confirme le site Outremer360.com.

C'est le montant le plus bas que proposera une compagnie aérienne pour un vol Paris-San Francisco. Sur le site de comparateur de vols Kayak, qui prend en compte de nombreuses compagnies, le prix moyen pour un tel vol est d'environ 800 euros aller-retour, tandis qu'une "bonne affaire" tourne autour des 500 euros. 

"Nous sommes convaincus que notre positionnement tarifaire sur cette ligne transatlantique nous permettra de séduire une large clientèle", a précisé Marc Rochet, président de French Bee, selon Air Journal.

French Bee proposera également le 11 mai prochain des voyages Paris-Tahiti pour 509 euros l'aller.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Avec 90M$, cette startup allemande veut devenir le nouveau Uber des airs grâce à ses avions de la taille d’une voiture

Comment votre corps réagirait dans des montagnes russes aussi hautes que le Burj Khalifa