Cette startup de la Silicon Valley cofondée par 2 Français a levé 66M$ avec ces 21 diapos

Mathilde Collin et Laurent Perrin, cofondateurs de Front. Front

Front est une application professionnelle qui permet de gérer plus efficacement les messageries partagées des salariés.

Créée en 2013 par les Français Mathilde Collin et Laurent Perrin, Front a son siège aux Etats-Unis, à San Francisco.

En début d'année, la startup a levé 66 millions de dollars en cinq jours, en réglant un problème que Gmail et Outlook ont négligé.

Diplômée de HEC, sa directrice générale Mathilde Collin vient de partager dans un post Medium la présentation utilisée pour convaincre les investisseurs.

Elle s'était déjà prêtée à cet exercice lors du tour de table de 10 millions de dollars en 2016.

Avec sa permission, nous publions ici 21 diapos de la présentation — épurée de cinq slides contenant des titres de sections et des remerciements — pour montrer comment elle a réussi à lever de l'argent en cinq jours.

Bref et descriptif, ce diaporama en anglais devrait permettre aux créatrices et créateurs d'entreprises de trouver des réponses à cette question: "devrais-je lever maintenant?".

En préambule, Mathilde Collin estime que la relation de confiance entretenue avec ses investisseurs a été primordiale dans la réussite de ce tour de table.

"J'ai tiré profit de mes relations existantes avec un partner au sein de chaque fonds de capital-risque (VC) afin d'obtenir une réunion avec des partners tout de suite. Construire ces relations a été fait tout au long de l'existence de Front, donc en effet, il m'a fallu plus de quatre ans pour obtenir ce financement. Construisez des relations tôt et entretenez-les régulièrement, mais restez bref et concentré sur votre objectif", explique-t-elle dans son billet.

La présentation commence par décrire le problème que Front essaie de résoudre — la gestion des messageries partagées des salariés.

Front

Les deux slides suivantes présentent donc Front — "le premier email client partagé".

Front

 Une capture d'écran de l'outil Front.

Front

Montrez que votre startup bouge vite.

Front

Voici une partie des 2500 entreprises qui utilisent Front — histoire de booster la crédibilité.

Front

Ce diaporama montre la croissance continue du chiffre d'affaires de Front, qui avoisinerait les 10 millions de dollars aujourd'hui.

Front

Le faible taux de désabonnement signifie que les clients ne quittent pas le produit...

Front

... tandis que les usages de l'appli sont en pleine croissance. Front démontre ainsi qu'elle est utile.

Front

Dans le deck, Mathilde Collin insiste sur la mise en place d'une organisation commerciale réussie.

Front

Cette organisation a signé plus de contrats que prévu, en partant de zéro.

Front

Front commence à peine à investir en marketing alors qu'elle génère déjà des contacts qualifiés.

Front

Encore d'autres statistiques qui montrent l'utilisation en croissance de Front.

Front

La croissance des effectifs n'entraîne pas ou peu de turnover des équipes.

Front

Levées de fonds, rentabilité rapide sont autant d'éléments qui prouvent la réussite du concept.

Front

Voici quelques prévisions de croissance.

Front

Maintenant, Front passe à l'étape: pourquoi l'entreprise a besoin de lever des fonds?

Front

Un produit unique sur le marché.

Front

Front a deux priorités en 2018...

Front

... Avoir plus d'utilisateurs et améliorer la plateforme technologique.

Front

Décrire la vision de l'entreprise sur le long terme est important pour les investisseurs.

Front

Mais Front a fait le choix de rester relativement mystérieuse à ce sujet.

Front

Pour finir, voici trois conseils que Mathilde Collin donne pour réussir une série B:

  • Ne pas donner d'indication sur la valorisation désirée. "J'ai simplement demandé aux investisseurs de me donner un juste prix. Ceci combiné à un processus très court a contribué à rendre le tour compétitif et ça a peut-être joué en notre faveur."
  • Répondre rapidement aux questions des investisseurs. "J'avais toutes les données que les investisseurs pouvaient demander et je leur envoyais constamment aux questions qu'ils avaient. Cela a simplifié le processus et aidé à maintenir l'élan."
  • Vérification des antécédents. Mathilde Collin a appelé tous les DG des entreprises dont Bryan Schreier — associé chez Sequoia, passé par le conseil d'administration de Dropbox pour le choisir comme le nouveau membre au conseil d'administration. "Les membres du conseil d'administration siègent au conseil plus longtemps que les employés restent dans l'entreprise", écrit dans sa présentation Mathilde Collin pour expliquer ces nombreux échanges à ce sujet.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cette Française de 28 ans explique en 13 diapos comment elle dirige une pépite de la Silicon Valley

VIDEO: Bienvenue à bord d'une croisière de luxe en avion — un séjour dure 27 jours et coûte 159.000$ par personne