Une fusillade à Las Vegas a fait au moins 59 morts et plus de 527 blessés

La police de Las Vegas et les médecins interviennent après une fusillade lors d'un festival de musique dans la nuit du 1er octobre 2017. REUTERS/Las Vegas Sun/Steve Marcus

Au moins 59 personnes ont été tuées et 527 autres blessées par un tireur qui a pris pour cible une foule assistant à un concert de musique country dimanche soir à Las Vegas, ce qui en fait la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

Le tireur, Stephen Paddock, 64 ans, s'est tué avant l'arrivée de la police.

Le groupe Etat islamique a revendiqué ce lundi la responsabilité de la fusillade. Selon son organe de propagande Amaq, Amaq, le tireur "s'était converti à l'islam il y a quelques mois".

"L'attaque de Las Vegas a été perpétrée par un soldat de l'Etat islamique. Il l'a menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition", ajoute Amaq.

Aucun élément ne permet d'établir un lien entre le tireur de Las Vegas et une quelconque organisation terroriste, ont déclaré lundi deux hauts responsables du gouvernement américain.

Voici ce que l'on sait sur cette fusillade:

  • L'auteur des tirs à l'arme automatique était embusqué au 32e étage de l'hôtel-casino Mandalay Bay, en surplomb du site du concert en plein air auquel 22.000 personnes assistaient. Il a tiré sur la foule pendant de longues minutes.
  • L'homme, identifié sous le nom de Stephen Paddock, un habitant de Las Vegas âgé de 64 ans, s'est suicidé avant l'intervention de la police, ont annoncé les autorités, qui avaient dit dans un premier temps qu'il avait été abattu par les forces de l'ordre. Une dizaine d'armes à feu ont été retrouvées dans sa chambre.
  • Le mobile de son acte est encore inconnu, a déclaré le shérif du comté de Clark, qui comprend la "capitale du jeu" du Nevada, pendant une conférence de presse. "Nous n'avons aucune idée de ses croyances (religieuses, NDLR). Nous pensons pour le moment qu'il est le seul agresseur", a dit Joseph Lombardo.
  • Plusieurs armes à feu ont été retrouvées dans la chambre du Mandalay Bay qu'il occupait.
  • L'homme n'était pas connu des services de police et, selon le shérif, il n'avait pas de lien connu avec une organisation extrémiste.
  • Le shérif Lombardo a en revanche réfuté les rumeurs faisant état d'autres fusillades ou de la présence de voitures piégées dans la zone où la fusillade s'est produite.

Une femme qui partageait sa chambre au Mandalay Bay, Marilou Danley, a été interrogée par la police mais sa responsabilité dans la fusillade a été écartée, ont rapporté les chaînes télévisées CNN et Fox News en citant des sources policières.

En juin 2016, un homme qui avait fait allégeance au groupe Etat islamique avait tué 49 personnes dans une discothèque d'Orlando.

Emmnuel Macron a exprimé une "pensée émue pour nos partenaires et amis américains".

VIDEO: Cette béquille s'utilise sans les mains et permet d'accomplir toutes les tâches du quotidien