Le futur de Netflix pourrait être de divertir des robots

Netflix, Reed Hastings

Reed Hastings, DG de Netflix. Gonzalo Fuentes/Reuters

Dans quelques décennies, Netflix pourrait produire des séries pour que des robots — et non des humains — les regardent en mode binge-watching, selon son DG Reed Hastings.

"D'ici 20 à 50 ans, il y aura de sérieux débats à propos des humains", a dit Reed Hastings pendant un débat au Mobile World Congress qui se tient actuellement à Barcelone (Espagne). "Je ne sais pas si on peut vraiment parler de divertissement quand on arrive à ce point-là. Je ne suis pas certain que dans 20 à 50 ans, nous allons vous divertir, vous les humains ou divertir des intelligences artificielles (IA).

C'est la première fois que Reed Hastings parle de l'avenir de l'IA et des humains, et sa vision pourrait donner lieu à une série Netflix épique. 

Le DG de Netflix pense que dans seulement cinq à 15 ans, nous ne serons plus capables de savoir si nous parlons à un humain ou un robot, a-t-il dit l'an dernier. Et c'est là que l'histoire devient vraiment intrigante. 

"Le futur de l'intelligence est une course qui se prépare entre des formes de vie à base de carbone et celles à base de silicium", a dit Hastings l'an dernier. "Les deux évoluent très rapidement. On ne sait pas quel type d'intelligence va émerger et dominer dans 100, 150 ans." D'après Hastings, alors que le pouvoir de l'IA augmente, nous allons également commencer à changer notre code génétique pour rendre les humains plus intelligents, plus rapides, plus forts etc. La course sera lancée.

Si Reed Hastings faisait un pitch des prochaines séries Netflix, celle-ci aurait vraiment du potentiel. Imaginez un monde où les robots et les humains combattraient pour dominer. Chacun éditerait les pièces fondatrices de leurs propres êtres afin de surpasser l'autre. Il pourrait y avoir une histoire d'amour maudite, des dilemmes éthiques, un combat pour trouver le véritable bonheur alors même que nous nous transformons en des êtres supérieurs.

La question sera alors qui regardera cette série: les robots, les humains ou les deux.

Version originale: Nathan McAlone/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ces ingénieurs ont détourné un serre-tête connecté pour contrôler Netflix par la force de l'esprit

VIDEO: C'est une bonne chose si votre peau pèle après avoir attrapé un coup de soleil — voici pourquoi

  1. Lorenz

    Silicium, pas silicone (silicon = silicium en français, c'est pas pareil) les formes de vie à base de carbone (humains) et celles à base de silicium (CPU), on parle pas vraiment d'implants mammaires ou de plomberie ici...

Laisser un commentaire