Attention, cet article contient des spoilers sur la saison 8 de "Game of Thrones". "The Bells", l'avant-dernier épisode controversé de "Game of Thrones", durant lequel Daenerys détruit l'intégralité de Port-Réal à l'aide de son dragon, a beau ne pas satisfaire tous les fans du point de vue du scénario, il n'en reste pas moins un épisode très spectaculaire, notamment parce qu'il choisit de montrer les ravages de cette attaque du point de vue des civils, et le chaos dans les rues de la ville. Mais cet épisode aurait pu être encore plus sombre, si la vision de son réalisateur avait été respectée.

Interrogé dans un podcast du site Indiewire, Miguel Sapochnik explique comment il envisageait cette bataille finale : "Je voulais tuer Jorah à cheval au début. J'étais prêt à tuer absolument tout le monde. Je voulais que cela soit impitoyable, de sorte qu'au cours des 10 premières minutes, vous vous disiez : 'tout est possible, n'importe qui peut mourir'." Sauf que David Benioff et D.B. Weiss, les créateurs de la série, n'étaient pas d'accord. "Il y a eu beaucoup d'allers et retours sur le sujet", indique Miguel Sapochnik.

Faites le test — Qui êtes-vous dans "Game of Thrones" ?

Même s'ils avaient des points de désaccord, le réalisateur et les deux scénaristes se rejoignaient sur le message que devait transmettre cet épisode au sujet de la guerre : "il n'y a pas de gagnant, seulement des survivants". Pour préparer le tournage, Miguel Sapochnik a visionné de nombreuses vidéos qui montrent de la destruction, aussi bien dans des œuvres de fiction que dans la vie réelle. Ce travail préparatoire lui a fait réaliser à quel point les images de violence sont normalisées dans notre société.

"Comment je peux me re-sensibiliser, et re-sensibiliser les gens lorsqu'ils regarderont ces scènes", s'est demandé Miguel Sapochnik. "Cette idée que chaque personne qui meurt dans cette histoire, chaque personne qui est enterrée sous les décombres, chaque enfant, chaque petite fille, ce sont des gens, et ils ont des mères, des pères et vivent comme nous."

"Ils avaient des aspirations et des rêves, et ils ont été écourté par cet événement", ajoute-t-il. "J'ai le sentiment que c'est ce qu'on a essayé de montrer dans cet épisode."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Lena Headey, l'interprète de Cersei dans 'Game of Thrones', n'a pas aimé la fin de son personnage

Comment repérer les contrefaçons d’articles de luxe selon un expert