'Game of Thrones' : un dragon peut-il réduire en cendres des bâtiments en pierre ? Les explications d'un astrophysicien sur l'épisode 5

L'astrophysicien américain Neil deGrasse Tyson lors de la 23e cérémonie annuelle des Webby Awards, le 13 mai 2019, à New York (Etats-Unis). Noam Galai/Getty Images pour les Webby Awards

Attention, cet article contient des spoilers sur l'épisode 5 de la saison 8 de "Game of Thrones". Arrêtez votre lecture ici si vous ne souhaitez pas savoir ce qu'il se passe dans cet épisode.

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'épisode 5 de l'ultime saison de "Game of Thrones" signe l'un des rebondissements les plus violents de la série. Daenerys a réduit en cendres la ville de Port-Réal grâce au feu craché par son dragon, Drogon, massacrant au passage des milliers de personnes innocentes. Et bien qu'il ne soit probablement pas nécessaire de chercher la vraisemblance scientifique dans une série où se côtoient humains, dragons et morts-vivants, cette scène de "Game of Thrones" soulève tout de même quelques questions.

Les bâtiments de Port-Réal sont principalement faits de pierre. Et, normalement, la pierre n'est pas inflammable. Alors oui, Drogon est une créature puissante mais il est quand même très surprenant de voir ses flammes réduire tous les bâtiments de la cité à l'état de ruines. Neil DeGrasse Tyson, célèbre astrophysicien américain et directeur du Hayden Planetarium de New York, a déclaré à Business Insider US que l'explication scientifique qui se cache derrière un tel phénomène était assez simple : les flammes du dragon agissent comme une bombe.

Ces flammes d'une forte intensité, souligne Neil DeGrasse Tyson, ont propagé de la chaleur dans les bâtiments, ce qui les a fait exploser de l'intérieur. "Si vous avez une poche d'air et que vous la chauffez de façon rapide et instantanée, elle se transforme en bombe", explique-t-il. "C'est ce que sont les bombes. L'air se dilate rapidement créant une onde de choc".

Le feu de Drogon s'abat sur les bâtiments en pierre et les habitants de Port-Réal. HBO

Le fait que les bâtiments soient en pierre n'est donc pas un problème, poursuit Neil DeGrasse Tyson. Le feu craché par le dragon ne brûle pas directement les pierres, il chauffe tellement l'air que tout ce qui l'entoure explose.

"Si vous avez un dragon, ce n'est pas juste une superposition de flammes, insiste l'astrophysicien. Il a agi [de manière intentionnelle] pour insérer de l'air très chaud. Cet air chaud va se dilater de manière catastrophique et faire exploser ce qui l'entoure". 

Dans l'univers de "Game of Thrones", il existe de nombreux précédents de dragons qui démolissent des bâtiments et font fondre de la pierre avec le feu. Harrenhal, par exemple, était autrefois le plus grand château de Westeros. Mais Aegon Targaryen l'a réduit en cendres avec les dragons qui étaient sous son commandement. 

C'est lors des Webby Awards, qui se sont tenus à Manhattan (Etats-Unis) ce lundi 13 mai au soir, que Neil DeGrasse Tyson s'est exprimé auprès de Business Insider US. Durant cette cérémonie, son podcast intitulé "Star Talk" a remporté le prix du meilleur podcast dans la catégorie science et éducation. Bien que l'astrophysicien américain demeure un fan de "Game Of Thrones", il s'est dit déçu par ce 5e épisode de la saison 8 de la série. Il aurait aimé que les arbalètes "Scorpions" de Cercei Lannister soient plus efficaces pour abattre les dragons et a estimé que le massacre perpétré par Daenerys n'était pas aussi fascinant que les meilleurs moments de la série. "Mais dans un sens, c'était l'apogée [de l'oeuvre]. C'était la bataille que tout le monde attendait. Et on aurait aimé que ces arbalètes fonctionnent".

Version originale : Jacob Shamsian/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Game of Thrones : les principaux personnages qui sont morts dans l'épisode 5 de la saison 8

VIDEO: Cette fresque géante est réalisée par des robots qui simulent l'esprit d'un peintre abstrait