Le géant de la bière qui possède Corona a payé 191 M$ pour une part du premier producteur de cannabis légal au monde

Canopy Growth. Andrew Szeto/Tweed, Inc.

  • Constellation Brands — le fabriquant de Corona et la troisième plus grande entreprise de bière aux États-Unis — a payé 191 millions de dollars pour prendre une participation dans l'entreprise de cannabis Canopy Growth.  
  • Le DG de Constellation dit qu'il pense qu'il est "très probable" que la marijuana soit légalisée à l'échelle nationale aux États-Unis. 
  • Les ventes de bières ont décliné ces dernières années — et le cannabis pourrait être la solution.

Un géant de l'industrie de la bière parie gros sur la légalisation du cannabis. 

Lundi, Constellation Brands — propriétaire de Corona et Modelo et troisième brasseur des États-Unis — a annoncé avoir acquis 9,9% de la holding canadienne du cannabis Canopy Growth. Le géant de la bière a déboursé 191 millions de dollars pour une part du plus grand producteur de marijuana au monde.

Canopy Growth est l'un des plus grand nom de l'industrie du cannabis légal, fournissant près de la moitié des patients au Canada qui utilisent la marijuana médicale. Aujourd'hui la capitalisation boursière de l'entreprise s'élève à 1,93 milliard de dollars américains.  

Des travailleurs chez Tweed Marijuana Inc, une sous-branche de Canopy. Blair Gable/Reuters

"La réussite de notre entreprise résulte de notre exigence à identifier le début des tendances des consommateurs, et c'est une autre étape dans cette direction", dit le DG de Constellation Brands, Rob Sands dans un commuiqué. 

Sands a dit au Wall Street Journal qu'il pense qu'il est "très probable" que la marijuana soit légalisée à l'échelle nationale aux États-Unis dans les années à venir. 

"Nous essayons évidemment d'avoir l'avantage du premier arrivé", dit Sand. 

Canopy a été fondée en 2014. Deux ans plus tard seulement, elle est devenue la première entreprise dans l'industrie du marijuana à atteindre l'insaisissable statut de "licorne", étant valorisée à plus de 2 milliards de dollars. 

"Nous n'avons pas essayé de suivre le concept du plus faible dénominateur commun du 'Partons du principe que tout le monde est défoncé et ne prête pas attention'", a dit le fondateur et DG de Canopy Growth à Business Insider plus tôt dans l'année. "Nous avons suivi l'approche de "Partons du principe que tout le monde prête attention et peut-être que la marijuana les intéresse.'"

Alors que certains initiés de l'industrie de la bière s'inquiètent que la légalisation du cannabis puisse étouffer les ventes de bière, la catégorie pourrait avoir besoin d'un coup de pouce pour les nouveaux produits. 

Des marques emblématiques, telles que Budweiser, sont en effet en perte de vitesse aux États-Unis.  Le taux de pénétration de la bière a chuté de 1% entre 2016 et 2017 sur le marché américain, alors que ceux du vin et des spiritueux n'ont pas changé, selon Nielsen.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce graphique compare ce que les millennials pensent de la bière avec l'avis de leurs parents

VIDEO: Cette planificatrice financière certifiée explique dans quelle mesure investir dans le bitcoin est risqué