A man uses an iPhone 7 smartphone to demonstrate the mobile payment service Apple Pay at a cafe in Moscow, Russia, October 3, 2016. Picture taken October 3, 2016.

REUTERS/Maxim Zmeyev

Gemalto a annoncé jeudi son intention de supprimer 288 postes en France, soit près de 10% de ses effectifs dans le pays, pour répondre à la baisse de la demande et des prix de vente sur ses deux marchés historiques, la carte SIM et la carte bancaire.

Le spécialiste de l'identité numérique, dans un communiqué, fait valoir que le résultat de ses activités opérationnelles est attendu en baisse de 28% à 35% en 2017 par rapport à l’exercice 2016 et se dit donc contraint d’étendre ses efforts de rationalisation.

trois marchés en croissance de Gemalto - biométrie, internet de l'objet et cybersécurité - ne compensent pas encore la baisse enregistrée par le groupe sur ses marchés historiques.

La montée en puissance de l'e-SIM, intégrée dans des équipements mobiles, oblige les opérateurs télécoms à investir dans de nouveaux logiciels. Les ventes de e-SIM, sur lesquelles Gemalto est aussi positionné, sont donc encore limitées par rapport aux SIM amovibles traditionnelles dont les ventes baissent en valeur.

Quant à la carte bancaire à puce, elle subit une accumulation de stocks aux Etats-Unis, qui représentent près d'un quart du marché mondial.

La réorganisation de Gemalto en France concernera les activités liées à la carte SIM et à la carte bancaire ainsi que les fonctions support du groupe. Les supressions de postes seront réparties sur trois des sites français : Gémenos et La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône, et Meudon dans les Hauts-de-Seine.

Gemalto confirme tous ses objectifs financiers pour 2017 tels qu'il les avait réaffirmés fin octobre lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre, a précisé un porte-parole du groupe.

Il a indiqué qu'un comité central d'entreprise était prévu le 12 décembre.

Le marché a favorablement accueilli les annonces de Gemalto, alors que le groupe a diffusé quatre avertissements sur ses résultats financiers en moins d'un an à cause de la dégradation du marché mondial des cartes SIM et de l'accumulation de stocks de cartes bancaires aux Etats-Unis.

L'action Gemalto a clôturé sur un gain de 0,74% à 31,915 euros à la Bourse de Paris.

Elle a perdu plus de 40% de sa valeur cette année.

Pour 2017, Gemalto vise un bénéfice opérationnel de 293-323 millions d'euros, contre un objectif initial de plus de 660 millions.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google est poursuivi en justice par le Royaume-Uni pour avoir contourné les paramètres de confidentialité de l'iPhone

VIDEO: Comment Instagram a permis à la coach sportive Kayla Itsines de bâtir sa communauté de 7 millions de fans