Par ici la sortie. REUTERS/Murad Sezer T

La chaîne de pharmacies américaine Walgreens Boots Alliance remplacera à partir du 26 juin General Electric dans le Dow Jones, un des indices phares de Wall Street, a dit mardi la société S&P Dow Jones Indices.

Cette dernière a précisé que l'action de Walgreens contribuerait de manière plus significative au Dow Jones, constitué de 30 composantes.

General Electric était la dernière composante originelle du Dow Jones, indice vedette créé en 1896. Le conglomérat industriel américain, qui a vu sa valeur boursière être divisée par plus de deux en un an et demi, a ensuite été membre sans discontinuer du Dow Jones depuis 1907.

Parmi les 30 valeurs américaines, on retrouve des entreprises nées il y a 30 ans et issues du secteur de la tech, comme Apple, Cisco, Microsoft.

Dans des échanges d'après-Bourse, le titre General Electric reculait de 1,5% tandis que l'action Walgreens avançait de 2,2%.

Cela faisait plusieurs mois que nombre de courtiers évoquaient la possibilité de voir General Electric, qui peine à maintenir sa rentabilité après 126 années d'existence, sortir du Dow Jones.

Il y a moins d'un mois, le groupe avait dit ne pas être en mesure de garantir le maintien du dividende en 2019, tout en soulignant qu'il n'avait pas fini de régler les problèmes de ses différentes divisions, notamment dans l'énergie et la finance.

En France, General Electric devra acquitter les pénalités prévues s'il ne respecte pas son engagement de création nette de 1000 emplois d'ici fin 2018 en France pris lors du rachat des activités énergie d'Alstom il y a trois ans, a déclaré dimanche 17 juin le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

Le groupe américain a fait savoir cette semaine que cet engagement était "hors d'atteinte", invoquant un "environnement difficile du fait de l'évolution défavorable de ses marchés historiques dans le secteur de l’énergie", en précisant que, à fin avril, seuls 323 emplois nets avaient été créés.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La nervosité des marchés a envoyé le Dow Jones en territoire de correction — mais les Bourses européennes feignent l'indifférence

VIDEO: Uber s'est associé à un constructeur européen pour ses premières voitures sans chauffeur