General Motors veut concevoir une voiture volante de la marque Cadillac

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

General Motors veut concevoir une voiture volante de la marque Cadillac
Le siège de General Motors, à Détroit, aux Etats-Unis. © Yavno/Wikimedia Commons

On est encore loin du Cinquième Elément, ce film de Luc Besson dans lequel fusent des voitures volantes entre les buildings. Mais les modèles de véhicules aériens essaient doucement de se faire une place ces dernières années. Mardi 12 janvier, le vénérable constructeur automobile General Motors (GM) a rejoint la course aux voitures volantes en dévoilant les contours d'un taxi aérien autonome et électrique au CES de Las Vegas, le grand rendez-vous de l'électronique et des technologies grand public.

Le groupe a donné peu de détails sur cette initiative, présentant seulement dans une vidéo un prototype virtuel de l'appareil qui dépendrait de la marque haut-de-gamme Cadillac. Le véhicule pourrait transporter un passager et pourrait décoller et atterrir à la verticale. Il n'est a priori pas doté de manettes ou de volant. Propulsé par huit rotors alimenté par la batterie Ultium de GM, il pourrait voyager d'un toit d'immeuble à un autre à la vitesse de 90 kilomètres heure, selon le site.

Plusieurs sociétés aéronautiques et startup ont présenté des véhicules similaires au cours des dernières années sans toutefois annoncer de plans précis pour leur commercialisation immédiate.

GM a aussi présenté mardi une initiative plus concrète : la création d'une nouvelle filiale baptisée BrightDrop qui proposera dès fin 2021 une camionnette 100% électrique. Ce type de véhicule fait déjà l'objet de projets bien plus aboutis que les voitures volantes.

À lire aussi — Voici Airspeeder, la startup qui veut organiser des courses de voitures volantes dans un futur proche

Découvrir plus d'articles sur :