Loup de Wall Street

Le Loup de Wall Street. YouTube/Paramount Pictures

Goldman Sachs était attendue, après avoir manifesté clairement son intérêt pour les crypto-monnaies plus tôt dans l'année. Mais c'est un autre acteur américain qui s'est lancé le premier. Le gérant de fonds Fidelity, l'un des plus importants au monde avec 2600 milliards de dollars d'actifs sous gestion, a annoncé lundi 15 octobre le lancement d'une entreprise dédiée aux crypto-actifs, baptisée "Fidelity Digital Assets". 

"Notre objectif est de rendre les actifs numériques, tels que bitcoin, plus accessibles aux investisseurs", a déclaré dans un communiqué Abigail P. Johnson. Le PDG de Fidelity précise également que sa société, basée à Boston, va "continuer d'investir et d'expérimenter, à long terme, afin de rendre cette classe d'actifs émergente plus facile à comprendre et à utiliser par les clients".

La création de cette nouvelle entité, réservée aux investisseurs institutionnels comme les fonds spéculatifs (hedge funds), doit constituer une première étape dans la mise en place d'une plateforme offrant une gamme complète de services.

Fidelity, qui travaille pour plus 13.000 institutions financières, souligne le manque d'offre à destination des investisseurs professionnels, alors que de nombreux fournisseurs de services existent déjà pour les particuliers. Sa nouvelle filiale proposera un stockage sécurisé des actifs, hors ligne, et l'exécution d'ordres en s'appuyant sur des outils de courtage intelligents.

Lundi, les cours des crypto-monnaies ont brusquement bondi, réagissant apparemment à l'annonce de Fidelity, avant de retomber presque aussi vite, tout en se maintenant à un niveau supérieur à celui auquel elles évoluaient avant ce pic. Le bitcoin a ainsi touché les 7000 dollars, avant de redescendre légèrement au-dessus des 6500 dollars.

Cours du Bitcoin sur une semaine, lundi 15 octobre 2018. Markets Insider

Fidelity est l'une des premières institutions de Wall Street à s'être intéressée aux actifs numériques. Le gérant de fonds a lancé dès 2013 un incubateur blockchain et collaboré depuis avec la plateforme Coinbase et les experts du MIT Digital Currency. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le cours du bitcoin bondit après que Goldman Sachs annonce vouloir faire des opérations sur des produits liés aux cryptos

VIDEO: Cette entreprise norvégienne veut en finir avec le transport de marchandises par camion grâce à un nouveau prototype de bateau électrique et autonome