Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Go Voyages-Opodo, Leetchi, TikTok... Les pires entreprises de 2020 pour les clients, selon 60 Millions de consommateurs

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Go Voyages-Opodo, Leetchi, TikTok... Les pires entreprises de 2020 pour les clients, selon 60 Millions de consommateurs
Le "cactus d'or" est décerné à Go Voyages-Opodo pour avoir "laissé d’innombrables clients sur le carreau suite à l’épidémie". © Wikimedia Commons

2020 fut une année compliquée pour le secteur du voyage. Et c'est un euphémisme. Dans le tourisme, tous les opérateurs n'ont en outre pas su répondre aux attentes des clients avec la même efficacité. C'est ce qu'a constaté 60 Millions de consommateurs en dévoilant ses "cactus de la conso", qui distinguent ironiquement les entreprises qui ont le plus "exaspéré" leurs clients lors de l'année écoulée. Le "cactus d'or" est ainsi décerné à Go Voyages-Opodo pour avoir "laissé d’innombrables clients sur le carreau suite à l’épidémie". "C’est un peu normal : c’est dans le secteur du voyage que les litiges sont les plus nombreux en 2020", explique Lionel Maugain, chef de rubrique du magazine, à France Info.

"Ce qu’on leur reproche, c’est qu’ils ont été incapables de faire face aux demandes de remboursement de leurs clients," poursuit-il. Go Voyages-Opodo aurait "tardé à réagir aux conséquences de la crise. Leur service client n’a été renforcé que tardivement (...) D’où cette exaspération colossale qui leur vaut leur cactus d’or." Ces grands noms parmi les opérateurs de voyages, filiales du groupe espagnol eDreams Odigeo, succèdent ainsi à la SNCF — elle avait remporté l'année dernière le "premier prix" pour son manque de ponctualité et ses tarifs abusifs. Pour dresser son "anti-palmarès", le magazine — qui dépend de l'Institut national de la consommation — s'est basé sur les "quelque 3 000 témoignages" de clients qui lui sont adressés chaque mois.

A lire aussi — SNCF, Vinted, Fnac... Les pires entreprises de l'année pour les clients, selon 60 millions de consommateurs

Go Voyages-Opodo aurait à ce jour traité 2 millions de dossiers. Mais le magazine rappelle que "certains clients attendent des sommes parfois considérables", et désespèrent de pouvoir joindre un employé de l'entreprise. L'opérateur rejette la faute sur les compagnies aériennes, qui tarderaient à rembourser les billets de vols annulés.

Leetchi, TikTok et soutien-gorge anticancer

Au-delà du "Cactus d'or", son "premier prix", le magazine octroie le "Cactus du bug de l'année" à Leetchi : de nombreux utilisateurs du site de cagnottes en ligne, débordé par la pandémie, ne sont pas parvenus à récupérer l’argent récolté. Le "Cactus de l'abus de l'année" revient au fournisseur de gaz et d’électricité Eni. Pléthore de plaintes auraient été adressées au Médiateur national de l’énergie au sujet de factures inexactes, de trop-perçus non remboursés, de prélèvements indus ou encore de difficultés à résilier les contrats. L'entreprise aurait en outre dû payer une amende de 315 000 euros, infligée par la Répression des fraudes en raison de démarchages abusifs.

A lire aussi — L'UFC-Que Choisir porte plainte contre Leetchi pour des retards de versement de cagnottes

TikTok décroche le "Cactus de la cupidité" : le magazine rapporte que des utilisateurs du réseau social chinois auraient profité leur succès pour demander de l’argent à des mineurs en échange d'un coup de pouce pour leur profil. 60 millions de Consommateurs avance que cette pratique serait encouragée par TikTok, qui en percevrait un pourcentage. Plus problématique : le transat pour bébé "Lounger Rocking Seat" de Graco récolte le "Cactus du produit dangereux". Vendu d'occasion sur Le Bon Coin ou encore Vinted, ce transat très incliné augmenterait le risque de suffocation du bébé et a même fait l'objet d'un rappel aux Etats-Unis début 2020, note le magazine.

Ici, ce n'est pas une entreprise mais un concept qui est en cause : le "Cactus de l'arnaque de l'année" est décerné au soutien-gorge anticancer. De nombreux produits de ce type, sans armatures, seraient vendus via Facebook, promettant de minimiser les risques de cancer du sein. Une "allégation fantaisiste" qui permettrait à des plateformes chinoises de faire leur marge sur des "produits de piètre qualité", considère 60 Millions de consommateurs.

Le "Cactus du scandale sanitaire" met en lumière l'affaire du sésame contaminé. "On n'en a pas forcément beaucoup parlé alors qu’il s’agit quand même de dizaines de tonnes de sésame", s'étonne Lionel Maugain. Pourtant, depuis quelques mois, des centaines de produits sont retirés du commerce : les graines de sésame qu'ils contiennent ont été traitées à l’oxyde d’éthylène. "Un risque grave pour la santé humaine" d'après la Commission européenne.

A lire aussi — Près d'un produit ménager sur deux contient des composés dangereux selon l'UFC-Que Choisir

Découvrir plus d'articles sur :