Vous pouvez désormais vous adresser à Google Assistant en 2 langues

Extrait de la publicité qui présente la fonctionnalité bilingue de Google Assistant. YouTube/Google

Google Assistant, l'assistant vocal intelligent intégré dans les smartphones, tablettes Google et appareils connectés Home, est devenu un peu plus doué en langues. 

Il peut désormais réagir à vos requêtes en deux langues, rapporte le site TechCrunch. Autrement dit, l'assistant vocal intelligent peut être programmé en deux langues parmi lesquelles figurent l'anglais, le français, l'espagnol, l'italien et le japonais.

Autrefois, il fallait reprogrammer votre assistant pour passer d'une langue à l'autre, car il ne pouvait comprendre deux langues simultanément. 

Google travaillerait également à l'intégration d'autres langues à l'avenir et sur la possibilité de rendre son assistant trilingue. 

Cette fonctionnalité — qui n'existe pas encore chez les concurrents de Google — peut être programmée sur votre appli pour Google Home et sur votre smartphone. 

Mais rendre Google Assistant multilingue n'a pas été chose aisée, a expliqué Google dans un note de blog:

"Quand l'utilisateur s'arrête de parler, le modèle n'a pas seulement déterminé quelle langue a été utilisée mais aussi ce que la personne a dit", ont dit le vice-président de Google Johan Schalkwyk et l'ingénieur de Google Speech Lopez Moreno.

Cette nouvelle fonctionnalité avait été annoncée lors de la conférence annuelle des développeurs Google I/O. Mais qu'une fonctionnalité soit annoncée et mise en place avant la prochaine conférence Google I/O n'est pas forcément habituelle, fait remarquer TechCrunch.

Lors d'un test récemment réalisé par l'analyste Gene Munster du fonds d'investissement Loup Ventures, Google Assistant s'est avéré plus intelligent que ses confrères Cortana de Microsoft, Alexa d'Amazon ou encore Siri d'Apple. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'Assistant Google est meilleur que Siri d'Apple et Alexa d'Amazon lors d'un face-à-face pour tester leur intelligence

Voici pourquoi les chefs offrent des promotions aux mauvaises personnes